2007-2009 : DUKE NUKEM FOREVER : FIN DE 3DREALMS?

dukenukemforeverEn octobre 2007, 3D Realms réalise le coup de poker le plus honteux de sa carrière. Les têtes pensantes de la société, avec Broussard en tête, se rendent chez Take 2 pour une rallonge de 6 millions de dollars (sur les 25 déjà engagées), avec la promesse d’une fin de développement et d’un portage Xbox 360.  Take 2 semble accepter au départ, mais va ensuite effectuer une coupe dans l’avance : 5 millions puis 2.5 millions en 2009. On pourrait penser que 3DRealms ferait profil bas, mais c’est mal connaître l’entreprise qui va partir en roue libre. Ces derniers disent « va te faire foutre » à Take 2, et décident…de faire paraître le plus d’éléments du jeu sur le net. L’éditeur ne compte pas en rester là et décide de lancer une action en justice sur la base d’un non respect des engagements de 3DRealms. Vu que l’argent ne sera pas une possibilité de réparation du préjudice subi, Take 2 décide de récupérer la licence Duke Nukem dans son intégralité. Et tandis que le procès s’apprête à débuter, l’équipe de Miller contre attaque avec une assignation en justice sur un autre grief : si 3DRealms a foiré son développement, c’est à cause de son éditeur. Selon ces derniers, Take 2 aurait volontairement plombé le développement d’un autre jeu de 3DRealms ( Duke Begins) pour éviter de payer des royalties, instaurant une défiance chez les développeurs. On peut croire à un bluff bourré de mauvaise foi, mais le tout s’est révélé viable, et un double procès se lance. La quasi totalité des employés de 3DRealms quittent le navire, et le public croit à une disparition de la société. Néanmoins, un groupe de 8 personnes menées par Blum continuent le développement dans un appartement « au black ». La procédure dure pas loin d’une année, et va être résolue grâce à l’intervention d’un autre acteur : Gearbox Software.
2009-2011 : DUKE NUKEM FOREVER : GEARBOX ENTRE EN JEU / ENFIN UNE SORTIE?

maxresdefaultJe vous avais dit que retenir le nom de Randy Pitchford, voilà pourquoi. Le boss de Gearbox Software reçoit en 2009 la visite de 3DRealms, ses anciens patrons. Ceux ci lui demandent d’assurer la fin du développement de Duke Nukem Forever, et d’aider les travailleurs de l’extrême dans leur cuisine. Heureusement, Pitchford accepte, et fera appel à Piranha Games et Triptych Games pour compléter le jeu. Reste à convaincre Take 2 d’abandonner les poursuites, et ces derniers acceptent, demandant une chose : Gearbox Software s’assurera que le développement aboutisse, Take 2 éditera le jeu. En parallèle, Gearbox Software va tenter récupérer la licence Duke Nukem.  Et à partir de Mai 2010, les choses vont s’accélérer à la fois en interne et dans les médias. En interne, les 3 équipes de développement (Triptych Games, Piranha Games et 3DRealms) vont mettre le turbo pour terminer les aventures de Duke, les consignes de Randy Pitchford étant de simplement coller les morceaux du jeu ensemble et de peaufiner le côté graphique. En externe, la campagne marketing du jeu n’est pas assurée par une quelconque équipe dédiée mais par le patron de Gearbox lui même. Pitchford est sur tous les fronts, déclamant son amour de Duke à qui veut bien l’entendre, et que grâce à lui un mythe va être sauvé. Plus intéressant, il annonce que le jeu sera jouable (pour la première fois depuis 97) au salon de la PAX en Septembre 2010. Toutes les rédactions n’en croient pas leurs yeux et recyclent les blagues du type « oh ce n’est qu’un rêve », mais les retours sur le jeu sont corrects. Enfin, à la fin 2010, une date de sortie est ENFIN annoncé : en Europe ce sera le 6 mai 2011.

2 réponses
  1. Igor
    Igor dit :

    Excellent double article sur un feuilleton que j’ai suivi de loin à l’époque sans en connaître (et encore moins comprendre) les dessous. J’avoue que je n’y croyais plus et comme tout le monde, j’ai longtemps surnommé ce projet duke nukem for never.
    Encore merci pour ce boulot de fou d’avoir recherché, compilé et rendu passionnante cette incroyable saga de la lose.

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] pu enfin sortir quelque chose d’original après Duke Nukem Forever. Évoqué dans le dossier 3D Realms, Bombshell est un jeu en 3D isométrique destiné au départ à être une nouvelle aventure du […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *