2011 : DUKE NUKEM FOREVER : MALHEUREUSEMENT LE JEU EST SORTI

Ce que l'on aura retenu de la démo: du caca.

Le jeu est encore repoussé d’un mois, le temps qu’une démo du jeu sorte, et les avis sont loin d’être enthousiastes.  Autant la phase qui reproduit le dernier combat contre l’Empereur Cycloïde est appréciée malgré ses graphismes, autant l’autre niveau est considéré comme fade. Généralement, on peut se dire que les développeurs pourront corriger le tout, mais pour une arlésienne de 15 ans qui sort dans quelques jours : la peur domine. Malheureusement les craintes se confirment avec la sortie du jeu le 10 juin 2011. Malgré la connaissance du calvaire de développement, les sites et journaux se lâchent complètement (à raison) : le jeu est techniquement à la ramasse, seulement deux armes peuvent être portées à la fois, des temps de chargement parsèment le jeu et l’humour de Duke à perdu le second degré pour n’être que gras et sexe. Mais le plus gros problème est que le jeu oscille entre jeu « old school » et nouveauté ce qui donne des passages de plate-formes nombreux comblés à un personnage très lourd, des séquences de bagarre comblées à des QTE ralentissant le rythmes, etc…. Pour finir le nombre de bugs du jeu dépasse allègrement le nombre de polygones de tous les ennemis de Duke. En regardant les problèmes de développement passés, il était difficile de prévoir autre chose que ce résultat, mais le jeu est sorti donc traité comme n’importe quelle autre production. Gearbox Software quant à eux, si prompts à survendre le jeu avant la sortie, s’empressent de préciser qu’ils ont délégué le travail à Piranha Games, et que « on est innocents ma bonne dame ». Ils feront le même coup pour Alien Colonials Marines plus tard. Mais le mal est fait, Duke Nukem est désormais associé à un goût franchement amer et à quelque chose que tout le monde aurait souhaité oublier. Ce qui inquiète d’autant plus, c’est le fait que la propriété sur le personnage de Duke Nukem et les jeux après Duke Nukem 3D revient intégralement à Gearbox, ce qui va d’ailleurs entraîner des problèmes. Début 2013 3DRealms, qui n’a pas disparu avec la sortie de Forever, entame une procédure contre ceux qui ont rendu Forever possible, au motif qu’ils n’ont pas été payés sur les revenus de Duke Nukem Forever.

2 réponses
  1. Igor
    Igor dit :

    Excellent double article sur un feuilleton que j’ai suivi de loin à l’époque sans en connaître (et encore moins comprendre) les dessous. J’avoue que je n’y croyais plus et comme tout le monde, j’ai longtemps surnommé ce projet duke nukem for never.
    Encore merci pour ce boulot de fou d’avoir recherché, compilé et rendu passionnante cette incroyable saga de la lose.

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] pu enfin sortir quelque chose d’original après Duke Nukem Forever. Évoqué dans le dossier 3D Realms, Bombshell est un jeu en 3D isométrique destiné au départ à être une nouvelle aventure du […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *