FUUUUUUUUUCK ! Il et de retour. Après un premier volet sorti en 2013, le gamer le plus soupe au lait de la toile revient dans un nouveau jeu bien à lui. Angry Video Game Nerd II ASSimilation est disponible sur Steam depuis quelques jours. Chronique.

On y retourne ?

A vous de passer par le bon téléporteur.

A vous de passer par le bon téléporteur.

Le premier AVGN Adventures avait à mon sens largement réussi son objectif : proposer un jeu de plates-formes volontairement rageant, ce qui finalement n’était que cohérence tant il reprenait les défauts régulièrement épinglés par le Nerd dans ses critiques de jeux, et plus spécialement de ces jeux NES à la difficulté totalement démesurée. Le tout dans une production qui faisait fort, à savoir ne ps être (forcément) qu’un jeu de fanboy, mais bel et bien une œuvre dotée d’une substance réelle et non dénuée d’un humour certes très propre à l’univers de James Rolfe, mais tout autant accessible à ceux qui ignoreraient tout de ce subtil délire à base de fuck, de diarrhée larguée à la face de Bugs Bunny ou d’entraînement dispensé par un vrai maître ninja pour enfin finir Ninja Gaiden.Je confesse fort volontiers être un habitué des vidéos du Nerd, même si hélas les derniers épisodes de cette série manque cruellement de ce grain de folie déconnante qui m’avait fidélisé à ce personnage bougon qui finalement ne se prend guère au sérieux en tant que reviewer. L’AVGN a inventé le concept de « vidéo-sketch-chronique » qui n’est ni vraiment un test, ni vraiment autre chose. Une définition personnelle d’un genre de burlesque qui a fait mouche au point d’inspirer bien du monde.

Angry-Video-Game-NerdAprès s’être tiré du monde virtuel dans lequel son ennemi Fred Fucks l’avait attiré (par les couilles) dans le premier AVGN Adventures, le Nerd est rentré chez lui mais hélas, les Hautes Instances des jeux de merde ont décidé de remettre ça : un rayon venu d’ailleurs frappe notre pauvre planète et change le monde en un gigantesque jeu de merde ! Seul individu épargné, le Nerd va devoir cette fois sauver le monde et rendre à chaque être vivant ici bas sa forme originale.Le principe du jeu est repris à l’identique : un nouveau titre de plates-formes intransigeant basé sur les défauts récurrents des jeux de l’époque sur NES, jeux auxquels le jeu ne se prive pas de faire quelques clins d’oeil, le majeur pointé bien haut.

AVGN Adventures II : ASSimilation comporte 22 niveaux disposés sur une carte qui n’est pas sans rappeler Super Mario Bros 3, un des rares très bons jeux chroniqués par le Nerd. Cinq mondes vous attendront, chacun d’entre eux se découpe en trois niveaux et se conclut par un boss. Une fois ces ennemis vaincus, le Nerd aura rassemblé les fragments de la SEXFORCE et pénétrera la tour virtuelle pour enfin botter le cul d’un ultime vilain particulièrement retors et ainsi nous rendre tous à notre saine existence de connards réels (c’est pas moi qui le dis, hein, c’est le jeu). Tout au long de l’affaire, le Nerd devra également compter avec les interventions du Nostalgia Critic, qui sans trop savoir pourquoi viendra vous casser les bonbons car c’est comme ça et pis c’est tout.

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *