Au revoir Nolife !

La nouvelle est tombée et hélas, il ne s’agit pas d’un poisson d’avril. Après pratiquement onze ans d’existence, Nolife, la chaîne qui osait dire qu’il n’y avait pas que la vraie vie dans la vie, va cesser d’émettre. Nolife aura été pour des milliers de spectateurs une fenêtre ouverte sur un univers parfois  fantasque, parfois étonnant, parfois drôle, mais toujours passionnée et ludique. Et en ce qui me concerne, Nolife aura été l’occasion de bien des moments uniques, car si en 1986 lors de mes débuts de joueur, je m’étais douté qu’un jour, j’aurai les honneurs de passer derrière la caméra pour parler de jeu vidéo dans une émission… je ne l’aurai pas cru, moi qui rêvais à l’époque de participer à Micro Kid’s ou de me faire ratatiner à Virtua Racing par Cyril Drevet dans Televisator 2

Nolife c’est aussi la chaîne qui osait parler de ces « vieux jeux » pour autre chose que des « passe-temps périmés ». Je reconnais n’avoir pas autant suivi la partie « culture japonaise » que je ne suivais les émissions purement ludiques, comme Superplay Ultimate, Retro & Magic… Mais tout de même… C’est donc avec un pincement au coeur que j’apprends la disparition prochaine de la chaîne. Je n’avais plus ressenti ça depuis ce 3 avril 1992, date où l’on apprenait la fin à venir de La 5, la chaîne qui avait -déjà !- participé à la reconnaissance de l’animation japonaise en France.

Mais au lieu de sombrer dans une tristesse certes justifiée, je préfère me dire que Nolife aura vécu presque onze années, ce qui est déjà une marque de succès, un succès aussi indéniable que le projet d’une chaîne dédiée à la culture nipponne était insensé. Et pourtant, la chaine a tenu. Nolife n’était, faut-il le rappeler, qu’une PME, ce que beaucoup ignoraient. Et onze années pour une PME, c’est déjà un « hi-score » !

Je remercie donc toute l’équipe de Nolife, je souhaite beaucoup de force et de courage à ceux qui vont devoir repartir sur une route nouvelle, avec une pensée particulière à ceux qui m’avaient en personne accueilli dans les locaux successifs de la chaine pour les enregistrements de Superplay Ultimate ou qui y étaient à ces moments-là : Radigo, A-M, Genshi-Tony, Sebastien Ruchet et Alex Pilot.

Nolife…Quitter l’actu est hélas bien souvent la condition sine qua non pour intégrer la mémoire !

Yace.

Consultez ici l’émouvante annonce « Le Point Final sur Nolife ».

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *