LES DRAGONS, LE COEUR DU JEU

Les dragons sont bien évidement le point central du jeu. Vous en aurez deux sortes dans ce jeu. Les dragons sacrés comme Bahamut. Ces derniers seront débloqués au fur et a mesure de votre avancée dans le jeu. Ils vous donneront accès à des attaques spectaculaires et d’une puissance sans commune mesure avec vos six autres dragons qui vous  accompagneront tout au long de votre épopée. Ces 6 derniers fonctionnent comme vos personnages, et ont un système d’évolution assez similaire. Ils gagneront de l’expérience au combat, mais pas seulement. Vous devrez régulièrement nourrir vos dragons pour qu’ils progressent et franchissent des paliers qui leur feront changer de forme. Vos dragons acceptent tout, les armes, les armures ou encore les sorts. Ce sont de véritables petit gloutons, mais là encore tactique oblige, c’est à vous de trouver leurs aliments préférés, qui leurs donneront plus de points de compétences que les autres aliments. Il vous faudra également prendre en compte leurs états psychologique, en fonction de ce que vous leur donnez à manger, ces derniers seront plus ou moins content. S’ils sont heureux, ils donneront le meilleur d’eux-mêmes et leurs attaques seront puissantes, dans le cas contraire, ils seront moins puissant, mais resteront tout de même redoutables.

une bonne attaque bien puissante

Au combat vous pourrez diriger vos six dragons via un système d’ordres. Vous pourrez leur demander d’aller attaquer vos ennemis aux avant-postes, mais cela les rendra vulnérables aux attaques adverses du fait de leurs proximités avec eux. Vous pourrez leurs demander également de rester à vos cotés ou alors de ne rien faire. Si l’un de vos dragons perd tous ses HP, il meurt et disparaît de la carte de combat. Ces derniers meurent également si le groupe auquel il est rattaché meurt aussi. Rassurez-vous, tout ce petit monde sera de retour pour la bataille suivante.

CONCLUSION

Pour finir, graphiquement parlant, BAHAMUT LAGOON fait partie des plus beaux RPG de la Super Nintendo, les dragons sont magnifiques, et les attaques qu’ils déclenchent sont d’un niveau graphique magnifique pour l’époque. Les cartes de combat en 2D sont bien faites pour l’époque mais sans plus, et les paysages sont vraiment très correct eux aussi. Quand aux personnages, malgré leur nombre élevé ils sont tous très bien faits et se différencient facilement les uns des autres. La bande son quant à elle est pour ma part une petite déception. En effet cette dernière n’est pas très étoffée, et je trouve que les musiques présentent dans le jeu ne nous plongent pas assez dans l’ambiance épique qui ressort de Bahamut Lagoon. Pour terminer, Bahamu Lagoon est doté d’un scénario fort appréciable, d’une ambiance épique comme on l’aime et d’une durée de vie à faire pâlir d’envie les jeux actuels. Comme dit plus haut le jeu se termine en trente heures environ sans compter le mode new game une fois que vous avez terminé le jeu, qui vous propose de repartir avec tout votre arsenal amassé lors de votre partie précédente. N’hésitez plus, avec un jeu qui est devenu facile d’accès, jetez-vous dans l’aventure, vous ne le regretterez pas.

[toggle title= »Informations sur le jeu » load= »show »]

Plateforme: Super Famicom

Genre: Tactical rpg

Editeur: Nintendo

Développeurs: Squaresoft

Date de sortie: 9 fevrier 1996 au Japon

[/toggle]

excellent

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *