games-history-tome-2-baston

La collection Games History a pour vocation de retracer en profondeur l’histoire du jeu vidéo par genre, voire par série. Le Serpent Retrogamer a d’ailleurs récemment participé à l’écriture du volet consacré à la plate-forme. Mais ici, il s’agit d’évoquer le tome dédié au Versus Fighting, à la genèse et à la rédaction duquel on trouve notamment le vénérable Yace. Plus qu’une analyse thématique ou par époque, Games History: Histoire du Jeu de Baston 2D est une véritable encyclopédie. Avec les atouts et les défauts inhérents au genre.

Anthologie

L’ouvrage fait le choix d’un découpage par grand constructeur ayant marqué la baston 2D. Les différents chapitres sont donc respectivement consacrés à Capcom, SNK, Arc System Works, aux autres studios (dont Midway), aux animes et films dérivés et enfin, à des interviewes d’acteurs de la scène compétitive française, parmi lesquels les célèbres Ken Bogard et Kayane. Le but est clair: évoquer chaque titre, ou a minima chaque arc, de chaque série des dits développeurs. La place accordée aux uns et aux autres est d’ailleurs très juste, en conformité avec l’impact réel sur l’histoire du genre. On pense notamment à King of Fighters, Fatal Fury ou Street Fighter II. Ce dernier a d’ailleurs droit à un traitement délicieux de la part de Yace qui nous livre probablement la meilleure partie du livre avec une analyse fine du contexte de la sortie du hit légendaire de Capcom, ainsi que l’empreinte majeure qu’il a laissée. Games History: Histoire du Jeu de Baston 2D est donc à considérer comme une véritable compilation, une sorte de Bible riche en détails et en expériences, une anthologie de softs qui écrivent également en filigrane l’arcade. On a donc droit à une explication par titre plutôt qu’une analyse transversale thématique ou par courant/époque de gameplay. Ce contenu extrêmement dense, aussi bien dans le détail qu’à l’échelle macroscopique, n’oublie rien (pas même les titres comme Darkstalkers ou les cross-overs) et s’étend sur plus de 200 pages généreuses en textes.

street-fighter-ii

Diversité et inégalités

L’ouvrage peut donc se consommer librement d’un studio à l’autre – la trame chronologique n’étant finalement respectée que pour un studio et une série donnés. Il se pare de plus d’un enrobage et d’un format proches d’un Cahier du Jeu Vidéo et autres IG Magazine, avec papier glacé et clichés nombreux de très bonne qualité. En fait, il se feuillette avec le même plaisir coloré qu’un bon magazine à l’ancienne et ce n’est pas rien dans l’intérêt recherché et ressenti avec ce genre de livres. Au niveau des reproches, on regrette d’abord les nombreuses fautes d’orthographe parsemées ça et là, puis de rester quelque peu sur notre faim avec la présentation trop brève des studios qui sert d’introduction aux différents grands chapitres. Cet aspect contraste d’autant plus avec le très appréciable souci du détail qui parsème chaque article, aussi bien pour expliquer les apports de gameplay que pour narrer les souvenirs personnels des auteurs – dont on ressent concrètement l’expertise, la nostalgie et le vécu, ou encore exposer les scénarii des titres évoqués. Globalement, le travail, quoi que vraiment épatant à la lecture de ce contenu érudit et massif, souffre d’une inégalité de styles et de tons entre les différents auteurs, voire même de structures dans les articles. Certainement le prix de la liberté donnée à chaque contributeur, mais qui nuit un peu à la cohérence générale.

2103357_2014-12-01_00006

A retenir

Games History offre, avec ce livre Histoire du Jeu de Baston 2D, un véritable ouvrage de précision. Son sujet est disséqué par des auteurs experts, passionnés et soucieux de rendre hommage à la légende de ce genre noble. Le livre souffre certes de défauts de forme et parfois d’une inégalité de ton et de structure, mais il réussit son objectif. A savoir constituer une véritable anthologie sur le Versus Fighting 2D consultable pour référence. Un travail remarquable et conséquent qui est à saluer.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *