Couv-YannLeroux_couv Stimulo

Les psychologues aiment bien se pencher sur le cas de notre loisir adoré. Pour analyser le serpent de mer nommé “addiction”, l’influence du jeu vidéo sur le développement intellectuel des enfants ou encore les mécanismes mentaux et cognitifs qui poussent à relever des défis a priori contre-nature. Parmi les auteurs les plus prolifiques sur la question, il y a Serge Tisseron, souvent cité dans l’ouvrage “Les jeux vidéo, ça rend pas idiot!” signé Yann Leroux en 2012. Le livre, court (91 pages) et s’appuyant sur des études psychologiques, tente de balayer et de battre en brèche certaines idées reçues sur le médium.

Vieux démons

internet-addiction2Avant toute chose, il semble primordial pour l’auteur de dédiaboliser le jeu vidéo et de remettre les choses à leur place, concernant notamment les fameuses tueries de Columbine et d’Oslo/Utoya. Dans ces deux cas, on a pointé du doigt la pratique intensive des criminels, les Doom, Call of Duty et autres World of Warcraft étant désignés comme des influences néfastes et coupables. Or, comme le souligne Yann Leroux, les profils psychologiques des auteurs ont révélé de profonds traumatismes et symptômes bien plus potentiellement explicatifs de tels agissements que le jeu vidéo. D’ailleurs, de là à étudier la question de l’existence d’une addiction au médium, il n’y a qu’un pas. L’auteur remonte à l’origine de la recherche et rappelle qu’elle a été posée de manière ironique et sur le ton de l’amusement, avant d’être prise au sérieux (trop?) et surtout traitée de façon maladroite, faute de méthodologie correcte et pertinente. La conclusion est qu’il est encore impossible de définir une addiction au jeu vidéo et que des travaux en cours, mieux designés, ne révèleront des résultats plus pertinents que dans quelques années.

5 réponses
  1. Le serpent
    Le serpent dit :

    Comment reste insensible à ta critique ? Franchement mon petit tu décris et argumente. A la perfection le pourquoi du comment de cet ouvrage. Bravo pour ça !

    Répondre
  2. Flbond
    Flbond dit :

    Merci de me faire découvrir bon nombre d’ouvrages Ton style me plaît encore une fois.

    Par contre sur le fond du livre lui même, je souhaite bon courage à l’auteur car ça fait 30 ans que les anti sont convaincus dans leur propos.

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] vannes sur la “bonne” affaire ou Mortal Kombat, et des petits tacles adressés au poncif du pratiquant obsessionnel et éloigné des réalités de la vie, voilà les bougres taquins plongés dans la télé, devenus des participants […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *