Analytique

thZelda: Chronique d’une Saga Légendaire s’efforce de distinguer le mythe de la vérité derrière le développement des différents épisodes, l’objectivité de l’avis personnel des auteurs. On ne sera donc forcément pas toujours d’accord, notamment sur les volets de la discorde comme The Wind Waker ou Twilight Princess. Mais on les rejoindra sur l’évolution, la construction, le génie et la personnalité de Shigeru Miyamoto, Eiji Aonuma et Kōji Kondō. Le récit est ainsi empreint d’un profond respect pour les hommes derrière Link, sans pour autant cacher leurs légères mésententes qui ont malgré tout fait avancer le schmilblick. Ni les anecdotes qui ont donné naissance aux idées de gameplay et d’univers, comme la visée Z introduite par Ocarina of Time. Anecdotes qu’on vous laisse le soin de découvrir si vous ne les connaissez pas déjà. Autant de moments qui entretiennent… la légende justement et qui contribuent beaucoup à l’intérêt de ce genre de travaux. Comme il se fera sa propre expérience de ces softs, le joueur-lecteur se forgera son opinion et son univers à lui.

Difficile également de contredire Nicolas Courcier et Mehdi El Kanafi sur l’originalité et l’onirisme de Link’s Awakening et Majora’s Mask. L’analyse de l’épisode GameBoy est d’ailleurs sans doute le meilleur passage du livre, à la hauteur de la particularité de l’histoire, de l’humour et des thèmes du titre, tant elle est superbement détaillée et juste. On pourra avoir plus de réticence avec le long chapitre consacré au personnage de Link, qui prend le parti d’une explication de l’aventure du jeune héros dans Ocarina of Time sur les bases du passage à l’étatlink_ocarina_of_time adulte, puis divin. Si elle a le mérite d’être bien construite, on pourra se demander si on ne peut pas voir dans l’opus autre chose que ce que cette partie propose. Surtout, elle se fatigue un peu en détours et en phrases annonciatrices des idées à venir, perdant ainsi en rythme. Comme peut l’être le récit global, qui use et abuse notamment de constructions du type « se voit décerner », etc. Dommage également que Zelda et Ganon n’aient pas droit à un traitement personnel plus conséquent.

A retenir

Complet, précis, fouillé, juste, quoique un peu répétitif par essence, Zelda: Chronique d’une Saga Légendaire a tout du très bon ouvrage journalistique. Il s’étoffe de plus d’une forme magnifique et d’un fond analytique dense et ce qu’il faut de subjectif. On conseille d’ajouter à la lecture de ce remarquable ouvrage l’écoute du podcast Gameblog 202 contemporain de sa sortie et de celle de Skyward Sword. Pour mesurer encore plus le formidable travail abattu par les deux auteurs et qu’il convient ici de saluer.

8 réponses
  1. Flbond
    Flbond dit :

    Un des premiers livres Pix’N’Love que j’ai dévoré, même si j’ai trouvé quelques passages un peu en dessous comme tu l’as signalé. Bonne analyse!

    Répondre
  2. greyfox0957
    greyfox0957 dit :

    Intéressant ton avis, Console Syndrome ne m’avait pas impressionné avec leur ouvrage sur MGS, plutôt beaucoup de passages en dessous que de choses vraiment passionnantes.

    J’ai pas lu celui-là par contre !

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] depuis transformé en projet de livre, concrétisé en août dernier par la maison des auteurs de Zelda: Chronique d’une Saga Légendaire (Third Editions). Premier volume (on l’espère) d’une série anthologique, L’Année Jeu […]

  2. […] cette chronique bouquins avec la collection Third Editions. Après les excellents et recommandables Zelda: Chronique d’une Saga Légendaire et Level Up Volume 1, c’est au tour de l’adulée série des Souls du studio From Software de […]

  3. […] avions achevé la précédente saison de Biblio-Rétro l’an dernier par la revue de Zelda, Chronique d’une Saga Légendaire, tout en laissant entendre qu’elle pourrait revenir de façon ponctuelle et devenir une rubrique […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *