En tant que grand défenseur de la mémoire du premier épisode, je pourrai voir mon objectivité prise en défaut, mais il vous suffira de comparer les deux jeux pour je le pense vous rendre à l’évidence : les séquences de plates-formes intransigeantes sont infiniment moins nombreuses dans Castlevania II. Si la suite est techniquement très supérieure à son prédécesseur, l’aspect challenge et donc la gloire qui en émane sont hélas bien moins gratifiants…Mais quelle joie de voir des décors si magistraux et des boss charismatiques. Castlevania II Belmont’s Revenge est une correction globale des défauts du premier épisode mais ce faisant est devenu un titre étonnamment abordable, ce qui tranche avec la légendaire difficulté des quêtes de la famille Belmont. Seul Dracula vous réclamera un peu d’entrainement mais une fois son cycle d’attaque correctement décrypté, lui-même ne sera qu’une formalité.

Comment ne pas conclure en évoquant l’épique confrontation entre Christopher Belmont et son fils possédé de l’esprit de Dracula ? Un grand moment de lutte qui, s’il peut sembler cruel au premier abord, n’en demeurera pas moins un passage d’une rare intensité pour un jeu Game Boy. La fin de l’aventure résonne comme une conclusion tant espérée de la lutte contre le Mal avec un Dracula qui, et contrairement à la fin de Castlevzania Adventure, semble cette fois-ci bel et bien anéanti.

.

14

12

Beauté et machiavélisme sont les mamelles du destin !

A retenir

En 1997 un ultime volet de Castlevania arrivera sur GB, Castlevania Legends. Pour respecter l’aspect « conclusion ultime » du volet de 1991, ce dernier jeu sera une préquelle mettant en scène Sonia Belmont en l’an de grâce 1450, aux origines mêmes du clan Belmont. Un jeu ma foi assez décevant qui semble sorti sans autre raison que faire vendre le nom de Castlevania qui semblait prendre la poussière… Les deux premiers volets de Castlevania sur Game Boy sont en conclusion de véritables bijoux dont le mérite majeur aura été d’avoir su garder intact l’esprit de majesté qui avait déjà signé les opus NES, SNES de la série (l’opus MD, Castlevania Bloodlines, tout aussi excellent sera néanmoins postérieur, ne m’en veuillez donc pas amis Megadriviens, je vous comprends et vous approuve!). Faites claquer le fouet !

Yace

PS : voici quelques liens vers des vidéos de ces jeux. Puissent-elles vous spoiler/dépanner/occuper, rayez la ou les mentions inutiles, merci !

Run Dracula densetsu II, commenté par les esprits de BOS et Yace

Castlevania Adventure, loop 10 perfect play by Yace

Run Castlevania Legends by Yace

Informations sur le jeu

Plateformes : Gameboy

Genre : Aventure

Développeurs : Konami

Éditeur : Konami

Date de sortie : 1989/1991

Badge Mythique

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] y a quelque temps, je rendais hommage à un jeu trop décrié sur GB : The Castlevania Adventure  alors je reprends la plume ou plus exactement le clavier pour rendre à nouveau hommage à un jeu […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *