flappo birdÇa n’a pas dû vous échapper toute cette histoire autour de Flappy Bird ces derniers jours. Dong Nguyen, petit développeur indé en mode garage nous a en effet pondu le tweet le plus surprenant du monde vidéoludique ces dernière semaine, annonçant qu’il en avait marre de gagner plein de fric avec sa poule aux œuf d’or, et qu’il allait de ce pas le virer des stores d’application. Chacun peut tenter de deviner ses raisons, mais au final on retiendra surtout le côté insolite de cette success story improbable. Si bien que pour le fun, l’équipe de Tacsgame a voulu, pour le fun, faire un portage non-officiel de ce phénomène, version Atari 2600 ! Le tout est téléchargeable ici en version rom.

Bloodevil

4 réponses
  1. video
    video dit :

    Ahaha génial ! Au final on n’en sait pas plus sur les raisons qui ont poussées l’auteur a retirer son titre du store, mais le voir partager sur 2600 montre bien tous l’engouement autour du phénomène « Flappy Bird » 🙂

    Répondre
  2. Toma Überwenig
    Toma Überwenig dit :

    Ce que je trouve intéressant autour de Flappy Bird justement, c’est l’impression de voir le grand public non-gamer découvrir la notion de challenge à travers ce jeu dont la difficulté semble reposer, pour le peu que j’en sais, sur un équilibrage hasardeux du jeu et une physique balourde.

    Bon, je retourne sur Maverick Bird de Cavannagh, maintenant!

    Répondre
  3. Uinseann Ayflahm (Deadmarye)
    Uinseann Ayflahm (Deadmarye) dit :

    « Ça n’a pas dû vous échapper toute cette histoire autour de Flappy Bird ces derniers jours. »

    Enfait, si.

    « Ce que je trouve intéressant autour de Flappy Bird justement, c’est l’impression de voir le grand public non-gamer découvrir la notion de challenge à travers ce jeu dont la difficulté semble reposer, pour le peu que j’en sais, sur un équilibrage hasardeux du jeu et une physique balourde. »

    Ouais, je me souviens très bien au lycée les potes jouer à un jeu flash avec un hélicoptère, j’ai un trou de mémoire pour le coup mais bon, vous voyez tous ce que je veux dire. On garde le clic maintenu, l’hélico monte, on lâche pour qu’il descendre, graphismes façon Atarai 2600.

    Ce qui m’éclatais surtout c’était les commentaires de ces non-gamers : « Hahaha, je t’ai battu, enfait t’es pas si bon. »

    Parcequ’il faut bien reconnaitre qu’être gamer et être mauvais à un jeu vidéo, c’est parfaitement incompatible ! C’est intéressant finalement, ceux qui, de moinde manière, ne veulent pas s’investir dans les jeux vidéo le font lorsqu’on les réduit au strict minimum…Pour être ensuite fier de leurs exploits.

    Finalement, les « casual gamers », parfois c’est des « hardcores » gamers refoulés. Quand je vois ma poule avoir passé 300h et 40 minutes sur Animal Crossing New Leaf et qu’elle n’est qu’à la moitié du « succès » de temps de jeu en jouant en paralelle à la Nouvelle Maison du style et 200+h…Et qu’elle s’éclate j’me dis que j’peux aller me rhabiller avec mon playtime, petit joueur.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *