52sSemaine spéciale oblige, nous n’avons pas fait de coup de coeur/gueule durant la semaine dernière. Cependant, vous avez hiberné si vous n’êtes pas au courant de la fermeture du studio mythique LucasArts, par Disney… Une véritable bombe dans la communauté. Certes, vous n’avez pas appris la nouvelle sur LSR, mais du coup, nous avons un peu réfléchi sur ce séisme.

Mais remettons nous un peu dans le contexte. En mettant fin à l’existence de LucasArts, alors que personne ne s’y attendait vraiment, Disney s’est attiré les foudres de tous les joueurs ayant connu l’âge d’or du point & click, et même de tous les joueurs tout court.. Une vrai sensation de trahison, qui n’est pas que sensation d’ailleurs, après le rachat surprise annoncé de Lucas par Disney en octobre 2012. Grim Fandango, Full Throttle, Monkey Island, Day of the Tentacle, Sam & Max, Maniac Mansion… Tout le monde à au moins joué, dans sa jeunesse, à un de ces jeux ! Novateur dans sa technologie, puisque le moteur SCUMM a « crée » des point’n’click, avec différents verbes (prendre, parler, etc…) qui détermine les actions du joueur. LucasArts a connu son âge d’or, au tournant des années 1980-1990. Une réussite d’autant plus mérité puisqu’elle tire ses meilleures licences de jeux non estampillés Star Wars.

Pourtant, et cela ne va pas plaire à beaucoup de gamer, mais il faut être objectif, la décision de Disney n’est pas illogique. Le travail d’éditeur a pris le pas sur le développement pur chez LucasArts depuis plusieurs années, avec notamment la sous-traitance de beaucoup de jeux à la licence Star Wars. Qui plus est, les derniers développement ne sont pas d’excellente facture : Le pouvoir de la Force était sympatoche, mais sa suite trop mauvaise. Ajoutons à cela l’annulation de Battlefront III… Et on voit pourquoi, en tout cas économiquement, pourquoi Disney à fermer le studio. Coté prochaines sorties, Star Wars 1313 se montrait certes impressionnant, mais un seul jeu ne suffit pas forcément à justifier l’existence d’un studio. En tout cas c’est ce que pense Disney. Ce dernier étant lui même éditeur… Pourquoi conserver LucasArts ? Si on se met du coté de Disney, la décision n’est pas non plus stupide.

Alors attention, je ne défends pas non plus Disney. Ils laissent tout de même 150 personnes sur le carreau et ferme un des studio les plus mythique de l’histoire vidéo ludique. A vous de juger maintenant, mais vous avez eu, je l’espère, quelques éléments pour comprendre pourquoi Disney a fait ce choix. Même si je ne le cautionne pas.

5 réponses
  1. greyfox0957
    greyfox0957 dit :

    J’allais te proposer de l’écrire celui là, vu que j’avais fait le précédent sur le rachat mais je me suis dit que tu le ferai très bien, et c’est le cas 🙂

    Clairement je fais partie de ceux pour qui Lucasarts et de manière générale tout ce qui tourne autour de l’univers Star Wars tient beaucoup à coeur. La fermeture de Lucasarts par mon ennemi juré (comprenez Disney) m’a du coup forcément un peu mis en colère.

    Cela étant tu pointes du doigt des éléments qui économiquement sont indiscutables. Qui plus est dans une fusion, lorsque que secteurs d’entreprises se trouvent en concurrence au sein de la même boite, souvent c’est celui qu’on vient de racheter qui saute. Si tu ajoutes en plus les résultats décevants on commence à monter la guillotine, c’est ce qui s’est passé.

    Mais enfin, quand on apprend la nouvelle : Disney ferme Lucasarts. On le prend comme un coup en pleine figure. Comme si Disney arrivait, rachetait, regardait les dossiers financiers et traçait une croix sur un studio mythique qui nous a fait rêver.

    Alors c’est certes la loi de l’économie libérale, mais ça rend toujours un peu triste ce genre d’histoire.

    Répondre
    • Le serpent
      Le serpent dit :

      Franchement je me le suis aussi pris en plein poire…

      Le truc c’est que tu t’y attends pas et que tu te dis « mais putain Lucas Arts quoi ! »
      Donc voilà ^^

      Répondre
  2. BIFCO
    BIFCO dit :

    Comme tu le fais remarquer Lucasart en tant que développeur avait perdu de sa superbe avec beaucoup de projet mais peu finalisé. A vouloir trop faire du Star Wars ils sont devenu moins innovant. C’est dommage je revais toujours d’un Indiana Jones facon pouvoir de la force mais on ne verra jamais ca. Mais lucasart n’est pas fermé elle change de statu et devient une boite qui gère des licence. Comme sega quoi lol

    Répondre
  3. Peachiz
    Peachiz dit :

    Il y a des licenciements donc c’est forcément dommage, surtout qu’ils auraient pu revoir à la hausse les jeux Star Wars, c’est sans doute pas bien compliqué (surtout compte tenu du budget) et ça se serait vendu comme des petits pains !
    Mais de l’autre, mieux vaut achever cette série et rester sur quelque chose de relativement propre plutôt que d’entretenir un cadavre (ça fait des jeux de merde). Rien que pour la mémoire, Lucas Art « méritait de ne plus exister ». Enfin vous me comprenez, RIP, tout ça ^^
    Non et puis à côté, Disney qui HD-ise Castle of Illusion, on ne peut pas dire qu’il se foute du jv

    Répondre
  4. Le serpent
    Le serpent dit :

    Certes certes.
    Mais pour répondre à vos deux commentaires, Star Wars revient trop souvent !

    Pour moi, à tord peut être, LucasArts n’est pas Star wars !
    Leurs meilleurs jeux sont des point & clicks originaux, comiques, et déjantés !

    C’est là leur gagne pain ! Dommage d’avoir tout arrêté surtout quand l’on voit le résurgence de ce style avec l’ajout de quelques autres éléments de gameplay. Les jeux de telltates, The Walking dead en tête, prouvent que le genre n’était pas mort.

    Mon dieux un nouveau Day of th Tentacle ! J’ose à peine y penser !

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *