J’espère que Sonic ne saute pas dans le vide…

Si vous ne le savez pas encore, puisque le week end nous ne mettons pas à jours, asseyez vous : SEGA est en proie à de grosses difficultés économiques ces derniers temps. Le géant du jeu vidéo, qui a déjà connu une première mort en tant que constructeur, vient en effet de non seulement annuler des jeux en cours de développement, mais également de licencier une partie de ses effectifs. La faute à la conjoncture à priori, et forcement à des résultats bien moins bons que prévu. Le développeur et éditeur nippon aurait récemment tout simplement décidé de sortir moins de jeux mais également de se recentrer sur ses grandes licences qui font sa force. On pense alors à Sonic, Football Manager et Total War. Les premières en terme de vente. Rien de scandaleux, Activisionfaisant cela depuis des années. De fait, les estimations pour l’année fiscale 2011-2012 ont carrément été divisées par deux, passant de 38 milliards de yens (345 millions d’euros) à 18 milliards de yens (163 millions d’euros). Pour l’éditeur ce sont les « changements significatifs dans le marché du jeu vidéo européen et américain », qui expliquent cette dégringolade. Smartphone ? Jeu sur portable ? Montée du free to play ? De fait, l’éditeur veut restructurer ses filiales liées au jeu vidéo domestique en Europe et aux États-Unis et renforcer le développement des contenus dématérialisés. Malheureusement, les jeux destinés en priorité aux marchés occidentaux, comme Binary Domain et Vanquish, passeront à la trappe par l’avenir. Quels sont le jeux annulés ? Les personnes licenciées ? Nous ne le savons pas encore mais j’espère que ce n’est pas la 2ème fin de la société au hérissons bleu…

Le Serpent

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *