Deux Ex : Manking Divided n’a fait que peu de bruit. Sorti en été 2016, c’est a dire lors d’une période peu connue pour mettre en avant ses sorties, Deus Ex a eu du mal a attirer les foules et le hype tout au long de l’année 2016. Pire, il voyait face à lui l’un des jeux les plus hype de cette génération, en dépit de sa qualité, c’est à dire No Man’s Sky. C’est dans ce contexte que quelques irréductibles, quelques élus, que dis-je, ont mis la main sur Deux Ex : Manking Divided l’été dernier en dépit du peu de mise en avant du titre par Square Enix. Ces fans de la saga Deux Ex, fidèles et toujours au poste quand il s’agit de s’engouffrer dans cet univers cyberpunk, ont été récompensés d’un titre de grande qualité et ne regretteront sans doute pas leur achat.

deus-ex_mankind_divided_review_shots_2-1Deux Ex : Manking Divided reprend la recette de son aîné, sorti il y a cinq ans, et plus généralement de la saga entière. Il vous proposera donc un jeu misant avant tout sur le scénario et l’univers, en proposant un gameplay ouvert entre action et infiltration. De ce point de vue, rien ne change drastiquement de Human Revolution. Mais, plutôt que de proposer une suite conforme ou au contraire un renouvellement de la série, Eidos s’est clairement mis au travail, afin de proposer une suite jouant sur le même terrain mais en sortant l’artillerie lourde. En jouant à Mankind Divided, vous jouerez à un Deux Ex avec tous les interrupteurs de qualité poussés à fond la caisse, car tous les compartiments de jeu sont d’une qualité remarquable et supérieure à son prédécesseur. Si supérieure d’ailleurs qu’à certains moments, on se demande comment Deux Ex MD a pu être quasi ignoré jusqu’à sa sortie, et quasi ignoré deux mois plus tard.

deus-ex-mankind-divided-will-have-one-square-kilometer-level-502024-2L’univers de Deus Ex est réputé pour être de qualité et travaillé, mais jamais un épisode de la série n’a réussi à nous prolonger dans un monde aussi crédible que cet épisode. Deux Ex est composé d’un hub, pas très grand, se basant à Prague. Passée la relative déception de la taille et du fait que ce soit le seul réel environnement ouvert du jeu (vous aurez d’autres villes à visiter mais qui se feront pas office de réel hub), vous vous rendrez vite compte que la ville de Prague est crédible et vivante comme jamais. D’abord car le level design de cette ville tient du génie, proposant foule de passages, secrets ou non, au sol ou en hauteur, mais aussi une tonne de bâtiments, de maisons, de magasins à visiter. Et pour une fois, il y a une vraie raison de retourner la ville de fond en comble. Prague est une ville, une vraie, et une ville ternie par une atmosphère insoutenable à cause de la défiance et de la discrimination. Rien n’est blanc, rien n’est noir, tout est gris. Visiter Prague vous mettra mal à l’aise, tant le malaise est parfaitement représenté, avec des forces de police mettant la pression à des citoyens dans la rue, mais aussi des augmentés (qui sont accusés d’être des terroristes) cachés ayant peur pour leur vie. Beaucoup de PNJ vous parleront, vous raconteront vos craintes, ce qui vous poussera tout le long du jeu à réfléchir à vos choix. Plus que ça, pleins de journaux et de mails sont disséminés dans les appartements et bâtiments, vous donnant des informations supplémentaires, parfois informatives, parfois cruciales, sur l’univers. Pire, il vous sera possible de découvrir une face différente de certains personnages principaux du jeu en visitant leur appartement, ce qui est totalement secondaire et additionnel. Un personnage extrêmement froid et inintéressant peut cacher des secrets vous faisant comprendre ses actes. Là ou certains jeux essaieront maladroitement de pousser vos sentiments à travers une cinématique ou une cut scene, ce Deus Ex vous propose de chercher par vous même, voire par hasard certaines explications et est parfois capable de vous prendre totalement à revers.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *