Dino_Crisis_PS_PAL

Quand j’étais gosse, les dinosaures étaient pour moi des Elvis Presley, des JFK ou Martin Luther King, des entités qui si elles étaient encore de ce monde, on se serait peut être tous mieux sorti. Puis un jour, je suis tombé sur la VHS de Jurassic Park, mon amour aveugle pour les dinosaures s’en est ressorti morcelé. Puis quelques années plus tard, Dino Crisis était arrivée sur ma Playstation, et là, j’ai souhaité que mon rêve de vivre avec les dinosaures, reste simplement un rêve.

52973-Dino_Crisis_(J)-3Parce que c’est quand même des sacrès rabat-joie, après avoir été exterminé et disparu pendant des millions d’années, les dinosaures ne nous remercient pas de les avoir fait renaître, non, eux leurs façon d’exprimer leurs gratitude c’est de nous bouffer menu (même Samuel L. Jackson, les cons !) et péter des trucs, du moins, dans les oeuvres de fictions. C’est sur cette phase des dinosaures méchants queShinji Mikami, (le game-designer qui a mis au point la meilleure copie d’Alone in the Dark aka Resident Evil), lance en 1999 une transposition convenable du« Monde Perdu » de Spielberg en jeu vidéo.

Convenable ne sera pas le mot pour qualifier le plot du jeu qui est tout comme Resident Evil, une débilité nanardesque pour convenir aux idées de gameplay des développeurs. L’univers du jeu reste similaire à ce qu’on a vu sur Jurrasic Park, une île & dinosaures carnivores sauf qu’ici les dinosaures ont été crée pour faire bénéficier à l’armée américaine (forcément) des armes à quatres pattes. Bien entendu, les choses semblent partir en vrille quand plus personne n’arrive à avoir des nouvelles des employées du labo.

2530006-dino-crisis_returningLes décisionnaires du gouvernement fan de hot dog décident d’envoyer une escouade sur l’île Ibis (les hôteliers apprécieront la référence) afin de tirer les choses en clair et bien sur secourir un docteur au nom original de Kirk, scientifique émérite et prix nobel du meilleur broshing qui selon les sources d’un espion au sein du centre serait encore en vie en dépit de sa mort officiel et prononcé par toutes les autorités mondiales. #complotàlacon

Enfin Dino Crisis reste quand même un meilleur film que Jurassic World.. Oh wait.

Comme les précédents jeux de l’équipe de Shinji Mikami, Resident Evil 1&2, « Ce jeu contient de nombreuses scènes de violence« . Et effectivement ça y va, corps mutilés, et autres tripes pixélisés qui jonchent le terrain, les dinosaures sont aussi dégueulasses et sales que les zombies. Cette violence crue et graphique apporte beaucoup à l’ambiance de tension et de peur du jeu, Par ailleurs même avant de prendre le contrôle du jeu, la scène d’introduction du débarquement de nos héros en parachute est une des scènes cultes du jeu, trois de l’escouade arrivent à l’objectif et un se plante comme une merde et se fait manger menu par le boss du jeu, le T-rex. Pas de doute possible, les dinosaures ne sont pas là pour jouer de la guitare et porter des lunettes roses comme Denver mais bien pour reprendre leur créneau de l’échelle alimentaire.

1 réponse
  1. Le serpent
    Le serpent dit :

    Merci pour cette critique pour laquelle j’ai pris du plaisir (mmmhhh, mon petit koko).
    Petite question : un remake, façon celui de Resident Evil sur GameCube, serait-il une bonne idée ?

    Je suis de plus en plus friand des « vrais » remakes.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *