LE DRAME DE L’E3 2015 – UN DÉBUT MAUVAIS

Tiens Starfox !  c'est bon signe.

Tiens Starfox ! c’est bon signe.

Et pourtant tout avait bien commencé. La vidéo de présentation annonce à la fois l’Event et le grand retour des Nintendo World Championship (un tournoi datant de l’année 1990 sur NES). Reggie est montré en train de s’entraîner avec toutes les consoles et accessoires de l’histoire du constructeur. Le Rocky du jeu vidéo est donc prêt pour en découdre à Los Angeles, et la mention du tournoi est perçue comme un appel du pied aux fans hardcore.  Le 16 juin, après une attente complètement refroidie par les conférences Microsoft et Sony, le Nintendo Digital Event débute à 18 h. Comme l’année passée, la vidéo commence de manière originale, avec des marionnettes représentant Reggie, Miyamoto et Iwata. Pour la petite info, ces dernières sont des vraies Muppets, crées par le studio de Jim Henson, le créateur du célèbre show. Passé cette anecdote, les personnages de Nintendo se transforment en animaux, pour annoncer le premier jeu : Star Fox. Enfin après une année d’attente, on allait pouvoir voir plus qu’une fuite dans la presse…et mon dieu que la déception est grande. Le trailer montre un jeu graphiquement faiblard, au croisement d’une DS et d’une 64, zéro travail donc. Mais le pire reste que le jeu semble dénué de toute ambition, confirmé par une interview trop longue de Miyamoto qui confirme que le jeu n’est ni une suite ni un reboot, et honnêtement le tout fait grande copie de Lylat Wars, zéro ambition donc. Ca tombe bien, le jeu s’appelle…Starfox Zero, et le début de la conférence est donc synonyme de déception. La suite ne sera pas mieux, avec un mariage incestueux entre les amiibos et Skylanders, donnant Skylanders Superchargers. On passera sur les jeux dont on connait déjà tout avec Yoshi/Xenoblade (qui a une date de sortie) ou encore Super Mario Maker, chacuns associés a des interviews bouffant du temps, pour aborder un point inquiétant sur le show : les spin off du pauvre.

LE DRAME DE L’E3 2015 – ACHEVEZ LES

Metroid-Prime-Federation-Force-570x350Patience on va parler de Metroid. L’E3 de Nintendo en 2015 aura été également celui des petits jeux. Vous voulez Zelda sur Wii U? Nintendo ne le montre pas et propose Zelda Four Swor…Triforce Heroes sur 3Ds. Un Zelda multijoueur rappelant l’épisode Gamecube, mais bien sur seulement jouable en ligne et pas en local, Bravo Nintendo. Vous aimez Animal Crossing? Pourquoi pas un Mario Party sans mini jeu avec Amiibo Festival? non ce n’est pas une blague. Mais le pire reste à venir, le moment où Nintendo s’est lancé une bombe nucléaire sur le pied. Les fans rêvaient avant l’E3 d’un Fzero, mais également d’un retour de Metroid Prime. Nintendo les a entendu…complètement de travers. Le trailer de Federation Force apparaît, et entre les graphismes moches, le style japonais kawaï et le jeu de foot en supplément, tout le monde hurle. Et en faisant un petit tour sur youtube, les réactions sont au mieux gênées, au pire ce sont les pleurs qui dominent. Au final le jeu peut être bon, mais j’ai une idée assez simple pour Nintendo : quand tu fais des spin off, il faut faire le jeu canonique de base. Bordel de merde tu insulte la Terre entière Iwata ! Au final la plus grosse annonce de cet amas de rien est l’apparition de Ryu sur Super Smash Bros…pour 6 euros ! Et tandis que le show de l’enfer semble se terminer, les joueurs espèrent une merveille de dernière minute, un “one more thing” à la Apple. Mais Nintendo dit “fuck it i’m The Voice”, et on assiste à une marche funèbre sur fond des thèmes de Mario. Les têtes (non) pensantes de Nintendo sont donc tous filmés, en train de jouer pour de faux des instruments. Et c’est sur une ribambelle de gloires passés qui crient “tuez moi” en silence que le désastre prend fin. Et tous les fans de Nintendo dont votre serviteur hurlent, pleurent et ressentent une profonde pitié pour un truc qu’ils espéraient tous être un cauchemar. Iwata et sa bande, quant à eux, vont réagir de manière assez étrange.

2 réponses
  1. Toma Überwenig
    Toma Überwenig dit :

    Triste tableau néanmoins passionnant à lire, pour bien goûter l’ampleur du massacre. Et massacre il y a!
    Mon seul bémol : ton parallèle entre Nintendo et Microsoft en terme de manque d’audace, de stagnation enfermée dans le passé.

    Je crois au contraire que Microsoft s’est tiré plusieurs balles dans le pied par audace justement notamment en 2013, en tentant d’imposer de nouveaux modèles vidéoludiques, certes moisis, avec les histoires de XOne connectée en permanence, de jeux non prétables, de Kinect intégré de force…etc, donc oui, ce sont des idées plutôt pourries, mais restent néanmoins d’audacieuses propositions, si l’on compare à Sony qui se contente de tacler Microsoft en disant en gros « vous inquiétez pas, chez Sony, ça reste tout pareil qu’avant! »

    Ils ont tenté de faire évoluer le modèle, certes dans un sens moisi, mais on peut difficilement leur reprocher leur manque d’audace sur le coup là^^!
    Et cette année, c’est plus calme, c’est un retour en arrière avec une tentative de rattraper son retard, mais ils se font éclater non pas par l’audace de Sony, mais au contraire, sa capacité à faire un retour en arrière encore plus massif, avec sa sainte trinité.

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] ne reviendra pas non plus sur le fiasco public de Nintendon – et l’événement est détaillé ici-même par la plume de maître de notre Flbond national -, noyé sous un torrent d’insultes bien brutales et qui semble avoir même oublié […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *