L’APRES EVENT (OU DAMAGE CONTROL)

Cette animation se résume comme ceci : Nintendo a lâché la rampe.

Cette animation se résume comme ceci : Nintendo a lâché la rampe.

La réaction du public face à “cette chose” ne s’est pas faite attendre. Un torrent de haine se déferle sur Nintendo. Toutes les vidéos E3 du compte Youtube officiel de la marque se font “disliker” et plomber de commentaires enragés. Le twitter bénéficie du même traitement, et les Japonais, d’habitude si fiers de leurs entreprises, vont se permettent de conspuer l’entreprise et donner un joli surnom :le cafard. C’est d’ailleurs monsieur cafard qui dégaine le premier par un tweet posté sur le twitter officiel de Nintendo, avec cette phrase :

“Merci d’avoir regardé. Nous prenons vos avis concernant le Digital Event de cette année au sérieux et à l’avenir nous travaillerons pour mieux satisfaire vos attentes”

Ce qui ne rassure pas vraiment les joueurs sur une éventuelle révolution interne, sachant que Iwata a du s’excuser 7 ou 8 fois depuis sa prise de fonction en 2002, mais ça montre au moins que Nintendo n’a pas vu la chose arriver.  Mais c’était sans compter le talent de Reggie Fils Aime à garder toute sa fierté. Selon lui, Satoru Iwata ne s’est pas excusé, il a juste acté de l’événement, et de « l’intérêt » porté aux annonces, et va tout faire pour continuer dans cette voix. Une interprétation assez bancale, qui n’est malheureusement pas la seule durant cette semaine maudite. Le président de Nintendo America confie également que la stratégie de Nintendo dans les Nintendo Direct est de présenter des jeux avec un avancement conséquent, sortant dans l’année fiscale. En théorie ce n’est pas si bête, mais Reggie oublie quelque chose : On est à l’E3. Le salon est l’endroit où l’on surprend le public, avec de grosses annonces, où au moins on rassure avec des licences fortes. Et avec aucun tiers, une console en difficulté, et un concurrent direct (Sony) annonçant en fanfare deux annonces majestueuses (Shenmue 3 et FFVII remake), la firme est franchement à côté de ses pompes. Et la simple mention de la NX dans la conférence à lancé un message très clair : on s’occupe de couler notre Wii U en douceur.

tu faisais bien le malin à parodier un fan brûlé par la vanité de Nintendo.

tu faisais bien le malin à parodier un fan brûlé par la vanité de Nintendo.

Autre gros point de friction de la prestation du 16 juin : le saccage de la licence Metroid Prime avec Federation Force. Entre les messages de haines, les dislikes et même la pétition, il y avait de quoi perdre la raison. Kensuki Tanabe (producteur des Metroid Prime) est donc dépêché en catastrophe pour calmer le jeu. Selon lui, le jeu est une suite directe à Metroid Prime 3, et fera office d’introduction à un nouvel épisode avec Samus. Bonne nouvelle, sauf que dans une interview donnée à peine quelques jours plus tard, il affirme ne pas travailler sur quelque Prime que ce soit. Vérité ? Secret de développement ? toujours est il que la communication est désastreuse. Et en parlant de désastreux, revoilà Reggie, qui compare la réaction des joueurs à une autre quelques années auparavant. Ce dernier compare Metroid Prime Federation….à Zelda Wind Waker! vous avez parfaitement entendu, pour essayer de se rattraper aux branches, l’homme sus-nommé compare un petit jeu spin-off à un excellent épisode d’une série culte. Le bateau prend l’eau, et la méthode de Nintendo est de tirer dans la coque. Enfin, la NX qui était si mystérieuse dans le Direct, même si elle n’a pas été présentée à l’E3, revient maintenant dans toutes les interviews, comme pour créer un écran de fumé et stopper les critiques. Un détail d’une communication réellement désastreuse, qui termine cette période E3 de la pire des manières.

2 réponses
  1. Toma Überwenig
    Toma Überwenig dit :

    Triste tableau néanmoins passionnant à lire, pour bien goûter l’ampleur du massacre. Et massacre il y a!
    Mon seul bémol : ton parallèle entre Nintendo et Microsoft en terme de manque d’audace, de stagnation enfermée dans le passé.

    Je crois au contraire que Microsoft s’est tiré plusieurs balles dans le pied par audace justement notamment en 2013, en tentant d’imposer de nouveaux modèles vidéoludiques, certes moisis, avec les histoires de XOne connectée en permanence, de jeux non prétables, de Kinect intégré de force…etc, donc oui, ce sont des idées plutôt pourries, mais restent néanmoins d’audacieuses propositions, si l’on compare à Sony qui se contente de tacler Microsoft en disant en gros « vous inquiétez pas, chez Sony, ça reste tout pareil qu’avant! »

    Ils ont tenté de faire évoluer le modèle, certes dans un sens moisi, mais on peut difficilement leur reprocher leur manque d’audace sur le coup là^^!
    Et cette année, c’est plus calme, c’est un retour en arrière avec une tentative de rattraper son retard, mais ils se font éclater non pas par l’audace de Sony, mais au contraire, sa capacité à faire un retour en arrière encore plus massif, avec sa sainte trinité.

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] ne reviendra pas non plus sur le fiasco public de Nintendon – et l’événement est détaillé ici-même par la plume de maître de notre Flbond national -, noyé sous un torrent d’insultes bien brutales et qui semble avoir même oublié […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *