ET MAINTENANT?

nin8Il est bien compliqué de savoir ce que Nintendo peut faire à l’avenir pour changer les choses, d’autant plus que l’action est déjà repartie à la hausse. Miyamoto et Iwata ont également été confirmés dans leurs fonctions. Après on peut toujours se permettre des pistes de réflexion. A commencer par une refonte complète de la manière de concevoir des jeux par Nintendo.

Oui, car le 36 ème Zelda ou le 50 ème Mario, c’est bien mais pas assez. Apeuré par le risque, Nintendo ne fait rien ou presque pour prendre des risques. C’est le cas également pour un concurrent direct (Microsoft), mais ce dernier à un avantage : les éditeurs tiers. Il faut donc qu’Iwata ordonne plus de licences originales pour pouvoir au moins fournir sa propre console pour faire vendre des machines. Sur 3DS, les relatives bonnes ventes de la machine et l’absence de réelle concurrence fait que les jeux sont présents aussi bien chez Nintendo que chez les tiers. Pour la Wii U, Nintendo étant persuadé que tout allait se passer comme sur Wii, le nombre de jeux développé avait frisé le ridicule. La machine n’a jamais vraiment décollé, et va surement mourir sous peu. Et pourtant, avec Splatoon, le succès a montré trop tard que Nintendo était encore capable de faire des choses. Il faut maintenant que la NX, si vraiment celle ci prend la suite de la Wii U, garde ça en tête. Bien sur il faut également que la console suive techniquement pour que les tiers puissent revenir. Sans ça, Nintendo stagnera ludiquement, même si financièrement les amiibos sont un succès gigantesque.

constat désolant

constat désolant

Satoru Iwata est également à blamer dans cette histoire. Entre les décisions hasardeuses (Wii U), la persistance dans la course à la sous performance (technique et fonctionnelle) et le manque d’ambition dans les jeux proposés, le bilan est bien terne. Désolant serait plus adapté, car l’homme fait suite au grand Hiroshi Yamauchi, qui a fait peu de chose à savoir : imposer la NES dans le monde, proposer Donkey Kong, pousser la sortie des Game & Watch, la Gameboy, la Super Nintendo, etc… Enfin, et c’est un fan de longue date de Nintendo qui parle, il faut que Shigeru Miyamoto prenne le large. Cet homme a effectivement été à la base de l’Histoire de Nintendo, et a créé les meilleures licences de la marque (Mario, Zelda, Pikmin) et supervisé de nombreux autres jeux. Mais aujourd’hui, il n’est plus rien, à part un faire valoir d’une entreprise vissée dans le passé. Il se permet également de mettre des bâtons dans les roues dans les projets actuels de la firme. On peut citer par exemple Paper Mario Stickers Star sur 3DS, où ce dernier impose le concept des stickers au détriment d’une vraie dimension RPG au titre. Il y a également Splatoon, où Miyamoto a voulu mettre son grain de sel dans une pléthore de détails de game design (heureusement cette licence originale a pu sortir). En résumé une bonne retraite pour cette personne qui a fait son temps.

A retenir

Nintendo est comme une compagne de longue date. Notre couple a été au top, comme du temps de la NES/SNES, elle a eu des moments difficiles comme avec la Gamecube. Eh bien pour cette année 2015, l’entreprise est partie en vrille, en crachant littéralement sur les fans et les joueurs en général. Ces dernier ont d’ailleurs osé montrer leur ras le bol, en espérant un retour de situation. Va t-il arriver ? Nintendo retrouvera t-il sa place d’antan ? Seul l’avenir nous le dira…

2 réponses
  1. Toma Überwenig
    Toma Überwenig dit :

    Triste tableau néanmoins passionnant à lire, pour bien goûter l’ampleur du massacre. Et massacre il y a!
    Mon seul bémol : ton parallèle entre Nintendo et Microsoft en terme de manque d’audace, de stagnation enfermée dans le passé.

    Je crois au contraire que Microsoft s’est tiré plusieurs balles dans le pied par audace justement notamment en 2013, en tentant d’imposer de nouveaux modèles vidéoludiques, certes moisis, avec les histoires de XOne connectée en permanence, de jeux non prétables, de Kinect intégré de force…etc, donc oui, ce sont des idées plutôt pourries, mais restent néanmoins d’audacieuses propositions, si l’on compare à Sony qui se contente de tacler Microsoft en disant en gros « vous inquiétez pas, chez Sony, ça reste tout pareil qu’avant! »

    Ils ont tenté de faire évoluer le modèle, certes dans un sens moisi, mais on peut difficilement leur reprocher leur manque d’audace sur le coup là^^!
    Et cette année, c’est plus calme, c’est un retour en arrière avec une tentative de rattraper son retard, mais ils se font éclater non pas par l’audace de Sony, mais au contraire, sa capacité à faire un retour en arrière encore plus massif, avec sa sainte trinité.

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] ne reviendra pas non plus sur le fiasco public de Nintendon – et l’événement est détaillé ici-même par la plume de maître de notre Flbond national -, noyé sous un torrent d’insultes bien brutales et qui semble avoir même oublié […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *