9h30 : Omfg, so amazing, thank you!

13406977_1388205401194833_367958232754088863_nImpossible de s’ennuyer pendant toute la conférence. De Gears Of War 4 à un trailer récapitulatif des prochaines sorties Xbox/Windows10, le rythme ne retombe jamais. D’un trailer on repasse à une intervention sur scène ou à une séance de gameplay sur le pouce et a défaut de nouvelles annonces, ce sont surtout des trailers ou « let’s play » de titres à sortir qui sont montrés. Petite spécificité côté Microsoft, les présentations des nouvelles consoles (Slim et Scorpio) et de matériel ont une place importante dans la présentation, notamment avec une manette aux couleurs de la série Gears Of War. On a pu assister à cette occasion à une autre spécificité des conférences : les surréactions du public. Pour en revenir à la manette, à peine a t-elle été présentée que notre voisin de rangée se lève, hurle et crie son amour à la marque. Loin de moi l’idée de critiquer sa joie, mais il n’était pas le seul et le même scénario se répétait pour la moindre annonce, même mineure. Habitude purement Américaine ou contribution au scénario de joie ambiante? Difficile à dire, surtout que tout est millimétré au mot près, avec des prompteurs indiquant mêmes les émotions à avoir, ou quand il faut dire « merci ». Les personnalités présentes tentent quant à elles de faire le boulot pour maintenir le rythme, avec plus ou moins de réussite. On peut citer les développeurs de CD Projekt, qui venus présenter le jeu de Gwynt, ont été naturellement excités de pouvoir monter sur scène, avec des mots sympas pour toute l’équipe restée en Pologne. Et de l’autre côté, il y a Hideki Kamiya….qui a semblé n’en avoir rien à faire du début à la fin. Sa présentation de Scalebound s’est déroulée de manière totalement silencieuse avec un jeu plombé par des longueurs entre chaque phase de combat contre le boss, sur fond de dubstep. Tout ça ne présage pas du jeu final mais n’a donné pas franchement envie aux joueurs que nous sommes.

 

11 h : Sortie de la conférence

Aimage.0u sortir d’un spectacle d’1h30 conclu par une multitude de personnes déclarant face caméra que « la Scorpio sera une machine puissante, qui réalisera nos rêves les plus fous », que penser de notre première conférence? Sur le plan du show en lui même, le constat est plutôt positif. La foule est en délire, les vidéos et présentateurs s’enchaînent sans laisser de temps mort, et tout est démesurément grand. Sur le fond, Retroz est plus optimiste en parlant d’une conférence qui faisait le travail  malgré une absence de nouvelles licences, tout en remarquant les réactions largement exagérées du public à certaines annonces. Personnellement, j’ai trouvé que cette conférence faisait le deuil de ce qui démarquait Microsoft de ses concurrents. Grincheux comme je suis, pour moi le show n’a servi qu’à mettre de jolies décorations sur une réalité simple :  la console Xbox One n’existe plus. Les principaux centres d’intérêt de la présentation ont été les annonces des nouvelles « consoles » et le fait que tout se passe maintenant sur Xbox One et sur Windows 10 (et mobile). En résumé un bon amusement, deux membres de LSR en désaccord, mais un côté « too much » assez étrange

Flbond et Retroz

 

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *