Ce classique des bornes d’arcade aura très bien vécu sur la NES en conservant son esprit. Un jeu très sympathique, qui est toutefois un brin répétitif, et dont la difficulté progressive reste très abordable. Je parlerai ici de la musique, une seule, hormis face au boss final, qui est devenue mythique. L’écoute parle d’elle même. Si vous cherchez en vain à quel compositeur nous devons ce morceau d’anthologie, sachez qu’il s’agit de Tadashi Kimijima, un des nombreux artistes de chez Taito.

Elemusic

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *