Le manoir de l’angoisse

La jauge de santé mentale se vide à la vue et au contact des monstres

Alors non, ne croyez pas que vous aurez un quelconque impact sur les événements d’Eternal Darkness. Le jeu se jouera de vous et telle une expérience scientifique préméditée par l’hubris d’un savant fou, vous fera sombrer littéralement dans la folie. Des bruits de pas, des pleurs, des cris, la paranoïa de la mort… Non, vous n’en sortirez point indemnes, lorsqu’au milieu des hallucinations qui vous assaillent, vous ne saurez différencier la réalité de l’imagination. Mais peut-être est-ce simplement cela, la mort, celle de l’esprit et de la raison, magnifiquement illustrées par ces images rendues rationnelles par une conscience ayant sombré dans la folie. Si vous ne voulez sombrer, gardez toujours un œil sur votre jauge mentale ou… admirez le travail des développeurs. Sinon, il vous suffit de tuer des ennemis avec un finish move pour la remplir. Traverser le manoir et les âges mettront à rude épreuve cette dernière, notamment grâce à une immersion de tous les instants rendue possible par l’excellent travail sur les effets sonores de Steve Henifin et un doublage quasi-parfait.

En parlant de l’exploration justement, elle se compose d’énigmes solvables grâce aux apports des pages du livre. Chaque chapitre vous permettra d’agrandir votre panel de compétences, transposable de l’un à l’autre, et ce, peu importe le personnage que vous incarnerez. Ces trouvailles et indices disséminés dans les pages du livre vous permettront à chaque fois de progresser dans l’exploration du manoir. Tout est rigoureusement pensé pour que le joueur avance au rythme prévu par les concepteurs, ce qui donne une certaine linéarité au jeu.

Viser stratégiquement les différentes parties du corps des ennemis est une idée bienvenue

Avancer dans le jeu nécessite tout de même certaines compétences de « combat ». Afin de combattre les entités horrifiques dans le jeu, vous aurez plusieurs options. Chaque personnage dispose d’attaques physiques (poing, armes de combat rapproché ou à distance), d’attributs physiques différents (certains sont plus lents que d’autres ou plus costauds) et, après quelques chapitres, d’attaques magiques. Pour cela, il faut trouver les codex et runes correspondants afin de pouvoir bénéficier de la magie. Complexe de prime abord mais extrêmement bien fichu, le système de magie repose sur plusieurs composantes : puissance, élément ou couleur et runes. En gardant à l’esprit que le Vert craint le Rouge, que le Rouge craint le Bleu et que le Bleu craint le Vert, il faudra combiner les runes en choisissant la puissance voulue parmi trois niveaux et ce, selon la situation. En effet, les ennemis appartiennent à un élément donné et lancer un sort implique d’être immobile, sachant que plus le sort est puissant, plus il nécessite de temps de lancement. En ce qui concerne les attaques physiques, vous pouvez cibler les différentes parties du corps de l’ennemi afin de lui couper un bras, les jambes, la tête avant de lui asséner un finish move. Malgré un système de combat somme toute classique, Eternal Darkness n’en reste pas moins efficace à ce niveau-là.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *