PARTIE 3 : De Metal Gear Solid à Metal Gear Solid 4, le paradigme Metal Gear

Aujourd’hui, il est impossible de voir un MGS sans Kojima et aucune personne n’arrive à assumer ce poste car Kojima aplacé la barre très haut. On peut ainsi dire que Kojima et MGS sont liés. D’ailleurs Metal Gear : Snake’s Revenge, développé sans Kojima, ne fut pas un réel succès. Depuis, aucun MGS ne se fait sans lui. Il considère chaque MGS qu’il développe comme le dernier, c’est pour cela que pour lui, chaque épisode doit être bouleversant. D’ailleurs, il n’hésite pas à perturber les joueurs avec des nouveaux éléments narratifs, mais lui-même reconnait la complexité de relater les évènements à chaque épisode. D’ailleurs, après Metal Gear Solid, il devait arrêter les Metal Gear mais son équipe, lors du développement de Sons of liberty, l’a supplié de revenir car il n’avaient pas autant d’inspiration que Kojima et en effet, il est revenu avec 800 pages, prêt à attaquer. Il est temps de passer le flambeau à son équipe, mais il réalise que lui seul peut s’occuper de MG. Pour la création du spin-off Rising il n’est pas aux commandes. Il laisse le soin aux développeurs de Platinium Games sous la direction de Yoji Shinkawa. Notons tout de même que je n’attends pas particulièrement Rising. Contrairement au Serpent, et nous avons eu l’occasion d’en reparler, la reprise du développement par Platinium games ne me semble pas une bonne chose. Changement de philosophie, pour un Metal gear pas comme les autres, je crains le pire…

PARTIE 4 : L’art de Metal Gear

Pendant les 3 premières parties Hideo Kojima eu la parole maintenant Julien Chièze se tourne désormais vers Yoji Shinkawa. C’est à lui que nous devons notre Snake et les personnages depuis l’épisode Metal Gear Solid. Ses 1ers liens avec le dessin remonte à son enfance lorsque il regardait sa mère dessiner. Puis il devint un jeune étudiant dans le domaine de l’art et surtout dans la peinture à l’huile à Tokyo. C’est lors de sa dernière année de fac qu’il rencontra Kojima et en 1994 rejoint Konami. Il du repenser le personnage de Solid Snake en se basant sur un acteur musculeux comme Jean-Claude Van Damme  sans oublier le fameux bandana qui est une seconde peau pour Snake et Shinkawa veut faire parvenir à transmettre des émotions de ce dernier via son bandana. Kojima lui confia la mission d’imaginer le MG REX de MGS.

4 réponses
  1. Delnics
    Delnics dit :

    La voici donc la fameuse intervention du serpent que tu ne m’avais pas dite 😛
    J’ai même pas besoin d’écouter les autres questions pour savoir que c’était la meilleure 🙂

    PS : Quant au reste, je rappelle que tu dois me révéler le contenu ta « surprise » 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *