Triste histoire cette semaine, qui remonte à 2006 mais illustre sans peine un mal : quand des fans se défoncent pour faire un produit de dingue, avec des effets spéciaux chiadés, de bons acteurs, en reprenant le pitch adoré d’Ocarina of Time, et j’en passe, bref, une véritable déclaration d’amour à la saga Zelda, mais que le spectre du copyright vient les brider. Le film a été réalisé, aimé et est même passé au ciné pendant une courte période, mais aujourd’hui, on doit se contenter du trailer. Vive l’expansion de la créativité.

Karrie

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *