La cerise sur le gâteau gravitationnel

L’avantage de l’arrivée de l’Open World dans ce second épisode est de présenter de nombreuses missions annexes, qui sont plus ou moins liées à l’histoire principale. Les quêtes secondaires sont généralement les plus scénarisées, et se passeront au sol ou dans les airs. Elles iront de la course avec des animaux aux visites des mines, en passant par la livraison de courrier ou la participation à un tournage de film. On peut y gagner des gemmes, talismans ou des costumes, et évidemment des trophées. Votre envie d’aller à 100 % dans le jeu dépendra de votre motivation face aux Open Worlds en général. Car ces missions souffrent du même mal que les quêtes secondaires des jeux du genre, et si certaines missions sont vraiment passionnantes, d’autres sont trop répétitives ou beaucoup trop longues. Personnellement faire la course avec des oiseaux ne m’a pas passionné. Après, cela reste secondaire et le tout donne un choix au joueur, ce qui est pas mal. La communauté modeste du jeu est mise à l’épreuve avec des défis de chasse au trésor, avec un premier joueur prenant la photo d’un endroit spécifique dans une des villes, les autres devant retrouver le bonus en un temps limité. Encore une fois, le mode est fun, ne nécessite pas le PSN+, mais montre vite ses limites, et le faire avec ses potes est plus intéressant qu’avec des inconnus. Si on ajoute des distorsions dans les fin fonds des mines, et le mode photo, le contenu hors quête principale est important. Et même si l’on ne passe pas sa vie sur ce dernier, sa présence, associée à la quête principale passionnante, à la musique envoûtante, et aux personnages charismatiques, fait de Gravity Rush 2 un jeu à avoir à tout prix. Et vu les ventes limitées du titre, c’est d’autant plus important de ne pas laisser des perles pareilles sombrer.

A retenir

On pouvait penser que le série venue de « feu » la PlayStation Vita ne trouverait pas les moyens de s’épanouir, heureusement c’est totalement faux. Après un démarrage discret, Gravity Rush 2 décolle et vous emporte dans une aventure passionnante, aux commandes de l’une des héroïnes les plus adorables de la console. Par contre, le gameplay de la gravité prend un certain temps à être maîtrisé, causant parfois des soucis de caméra, et les quêtes secondaires sont comme pour beaucoup d’Open Worlds, en grande partie oubliables. Mais elles restent un supplément et ne changent pas cette idée très simple : Achetez-le.

Flbond

Informations sur le jeu

Plateformes : PlayStation 4

Genre : Aventure/Exploraiton/Open World

Développeur : SIE Japan Studios

Éditeur : Sony

Date de sortie :  18 janvier 2017

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *