Cette scène aussi…

Chaque Lundi, Le Serpent vous propose une scène cinématique d’introduction marquante

Et oui çà y est. Il fallait bien que ce jour arrive. Le jour où je vous parlerez d’une scène d’un épisode de la série Final Fantasy. Etant donné la qualité des cinématique de cette série, vous n’avez pas fini d’en bouffer. Mais par où commencer ? C’est bien difficile à dire mais je vais trancher. il le faut bien. Et c’est donc avec la plus grande joie que je vous présente la scène introductive de Final Fantasy X. Sorti sur Playstation 2 au début du siècle dernier, ce FF marque le début du revirement de la saga pour quelque chose de plus dirigiste. Enfin quand je dis çà, c’est sans compter l’épisode XII un peu à part… Toujours est-il qu’il s’agit d’un des meilleurs RPG de la deuxième console de Sony. Personnages attachant (pas Tidus attention, mais plutôt khimari ou Yuna), thème musical tout simplement magistral (Elemuse c’est pour bientôt ?), système de combats bien tactique, et bien entendu, graphismes somptueux. Et oui, les cinématiques restent de très très grande qualité, dans la lignée de ses prédécesseurs. Pour en revenir à la scène d’intro, je vous conseil de vous lancer dans l’aventure (quoi vous ne l’avez pas encore fait !) pour la comprendre à sa juste valeur. J’en dit pas plus et je vous laisse apprécier cette vidéo… Dont je ne trouve plus les mots pour la qualifier… bon visionnage !

Le Serpent

5 réponses
  1. Yannou
    Yannou dit :

    Magnifique le 10 tu as bien résumé Le Serpent ce jeu est magistral somptueux, que dire de ses musiques mélancoliques qui me reviennent en tête!!!! Le meilleur RPG de la PS2. Des heures passés sur des quêtes de fou furieux mais que du bonheur au final!!! je conseille c’est un pilier de la saga.

    Répondre
    • Le serpent
      Le serpent dit :

      Ce genre de commentaire fait vraiment plaisir Falconhill.
      Je t’invite à suivre la chronique qui, je l’espère, te fournira d’autres grands moments

      Répondre
  2. Toma Überwenig
    Toma Überwenig dit :

    J’avais essayé de m’y remettre (j’ai malheureusement craqué pas longtemps avant la fin la première fois, petit break trop long, et hop, je n’avais plus mon équipe en main, drame trop fréquent dans les RPG en ce qui me concerne), mais la lenteur consternante des déplacement « carte » (et la fréquence des combats)) m’avait étouffé et fait une fois de plus pleurer le VII. Je n’ai donc pas pu.
    Mais la première fois, j’avais bien entendu eu l’occasion de ressentir la portée de cette scène remise en contexte, et mon coeur se crève à l’écoute de cette mélodie. Le VII est le dernier « vrai » final fantasy, (même si le IX renoue à première vue avec les anciens, jusqu’à un certain point dans le scénario), le dernier à arborer fièrement le thème musical central des FF (je crois, hein, mais ma mémoire est mauvaise), cette montée-redescente mélodique qui serre le coeur dès la première gamme, le X réussit quelque chose de fort avec cette séquence d’intro, tant en terme d’ambiance que dans la force de sa sobriété musicale.
    Le premier « couloir » en FF, mais qui a su me happer tel Auron et Tidus dès l’ouverture.
    Merci au Serpent pour ce moment de nostalgie qui prend au coeur et à la gorge. (non, je pleure pas, je me suis pissé dans l’oeil je vous dit!!)

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *