Oyez oyez, aujourd’hui on va parler de la série Zelda. Une façon modeste de lui tirer notre chapeau, pour sa grande forme du haut de ses vingt-cinq printemps. D’ailleurs notre talentueux Sirocco est en train de nous concocter une magnifique rétrospective, avec amour, plein de bonnes choses, et sans matières grasses. Le gâteau sera prêt dans quelques jours, et en guise d’apéritif, voici l’intro du Wind Waker, selon la tradition reptilienne du lundi. Ce jeu à la direction artistique si soignée, ce cell-shading au doux parfum d’enfance, nous ramenant quinze ans en arrière, quand tout était fantastique. Un vrai délice sucré !

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *