Passé presque inaperçu lors de sa sortie, puisqu’exclusivement disponible en import chez nous, la réputation de Xenogears n’est aujourd’hui plus à faire. Si ses lacunes techniques le prive, à mon sens, du titre de meilleur J-Rpg sur Playstation, derrière FF7 forcement, il met à l’amende une bonne partie de la concurrence grâce, entre autres, à la complexité et à l’intelligence de son scénario, à sa formidable bande son et à son double système de combat, original et dynamique. Malgré un développement chaotique sur la fin, le jeu ne manque pas de charmes, et reste une valeur sûre. Et comme à chaque fois, je fini sur la scène d’intro. Mixage entre image de synthèse et dessin animé, elle est l’archétype de l’introduction mystérieuse pour un RPG. Et oui les amis, çà déchire !

Le Serpent

3 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *