Quand on a eu vent de la sortie d’un bracelet connecté pour les gamers, forcement on a eu la puce à l’oreille. Ce dernier, baptisé IRO, en plus de permettre de connaitre sont activité des 100 dernières heures facilement, a un lien très ténu avec la gamification du sport. Commercialisé au prix de 49,90 euros, on vous dit si vous pouvez maintenant, allier sport et geekerie

La simplicité

iro_ironova_belgium_iphone_6J’ai déjà eu la possibilité de tater des bracelets connectés, notamment sur des appareils IOS. De fait, je peux l’affirmer pour mon cas, IRO est ultra simple à utiliser. Développé par la startup française Ironova, elle a voulue aller à l’essentiel, et çà se voit dans un premier temps sur le plan du design : un seul bouton, et une lumière. C’est tout. La lumière est d’ailleurs plutôt douce et le plastique ne colle pas à la peau. on est sur de la bonne cam’. Mais comment çà marche ? L’utilisateur doit presser le bouton unique de l’IRO pour que cette spirale affiche durant quelques secondes une des sept couleurs en fonction de son activité. Cette dernière étant notamment sélectionnable du coté du téléphone, avec quoi le bracelet se connecte pour être piloter. De même que le design, la configuration du bracelet est vraiment très simple : on synchronise le bracelet avec le téléphone grâce au bluetooth. On télécharge bien entendu l’application Iro sur le store du téléphone. Mais c’est tout, rien de plus. Bien que cette appli soit assez moche en soi, elle est très facile à comprendre et à utiliser. Certaines informations sont affichées en natif sur la page d’accueil, comme les calories brûlées, et il est possible d’en paramétrer d’autres.

Et le coté gamer ?

ltnet_ironova_iro_text3-949x1024Comme je l’explique depuis le début, l’utilisation du bracelet est très simple. L’inconvénient de ce postulat est que son utilisation est assez limité. A titre personnel, je l’ai surtout utilisé comme podomètre au quotidien et comme compteur de calorie lors de mes footing. Mais vous me direz bien à un moment donné que le bracelet est aussi vendu comme un outil de gamer. Comment cela se traduit ? Par une sorte de monté de niveau au court de vos activités. Au delà des lvl, les activités vous donnent des points à utiliser sur certains jeux du store. Pour le moment seul un jeu est disponible, fait par Honikou Games, les Marseillais que nous avons interviewé lors de notre reportage sur le JV et Marseille. Bien qu’on nous ai assuré le fait que d’autres jeux vont remplir le catalogue, au moment du test, c’était un peu léger, il faut bien l’avouer.

A Retenir

Et bien que retenir mes amis de cette petite critique ? Si vous cherchez un bracelet connecté standard, vous avez tapé à la bonne porte. Pour près de 50 € vous avez un bel outil, connecté à votre smartphone qui pilote le bousin. D’autant qu’on sait que la réalisation et la fabrication du bracelet est la conclusion d’une campagne de crowdfunding. Mais si vous voulez aussi titillé votre âme de gamer, vous devrez repasser. En effet, les différentes options proposées en sont à leur balbutiement, et il faudra surement attendre encore un peu pour avoir un objet geek de qualité.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *