Derrière ce nom compliqué à dire et facile à se moquer se cache deux excellents jeux et un film censé raconter la genèse du background de Kingdom Hearts. Cette nouvelle compilation regroupe donc le portage 3DS (en HD sur PS4 donc) de Kingdom Hearts 3D : Dream Drop Distance, un épisode totalement nouveau avec Kingdom Hearts Birth By Sleep 0.2 – A Fragmentary Passage – et le film Kingdom Hearts  χ– Back Cover – . Il est maintenant temps de voir ce que vaut cette nouvelle compilation, qui sert de gros prologue à Kingdom Hearts III !

Kingdom Hearts HD : Dream Drop Distance

Ayant déjà fait une critique complète sur  l’épisode 3DS, je vous invite à aller la lire ici !

Ici, je regrouperais simplement les changements apportés par ce portage. D’une part, le jeu est dorénavant en 1080p/60fps, et ça se ressent dans le gameplay, inchangé (seul tout l’aspect tactile a viré, au profit des touches classiques, plutôt bien transposées d’ailleurs), mais diablement bon et efficace. Tout est beaucoup plus jouable que sur 3DS, grâce au pad qui se veut plus confortable que la maniabilité d’une console portable. De plus, fini les ralentissements, l’aliasing. Les modèles ont été un peu retravaillés, sans briller graphiquement, mais bon. J’ai pris beaucoup plus de plaisir à le refaire, encore plus dans cette version améliorée.

On gagne en confort graphique dans le jeu, mais aussi et surtout en confort de gameplay. Cette version est du coup nettement supérieure à celle de base, rien que pour le gain en fluidité. Pour un jeu qui se base vachement sur le dynamisme de ces combats, c’est un réel plaisir !

Kingdom Hearts Birth By Sleep 0.2 – A Fragmentary Passage –

Ici se trouve un épisode totalement nouveau qui nous raconte l’errance d’Aqua dans le Monde des Ténèbres. Torturée, blessée, prête à abandonner, Aqua est ici touchante et la peine que l’on a pour elle se fait souvent ressentir. Ce personnage était déjà l’un de mes favoris dans toute la saga, il gagne ici en profondeur, et c’est encore une fois un plaisir de la retrouver et de la contrôler.

Aqua aura bien des surprises dans le Domaine des Ténèbres…

L’épisode a été défini comme étant une sorte de démo qui servait à montrer ce qui serait possible de faire dans Kingdom Hearts III dans le gameplay, ainsi qu’un aperçu du nouveau moteur graphique (fait avec l’Unreal Engine 4). Je m’attendais du coup à un petit truc tout pourri du style « Episode Duscae » de Final Fantasy XV, force est de constater que Nomura et son équipe n’ont pas la même vision de « l’aperçu », pour le meilleur.

On se retrouve ici avec un « vrai » jeu, complet, avec du contenu, un vrai gameplay, une technique quasiment au point, un véritable scénario. Cette première approche avec ce qui sera Kingdom Hearts III a été hyper bonne.  Même si, forcément, ça n’atteint pas la profondeur du système de jeu de Kingdom Hearts III, il n’en reste pas moins que pour une simple démo, tout a été travaillé. Le gameplay se veut directement repris de Birth By Sleep, en plus dynamique et avec quelques subtilités, mais on retrouve notamment les magies, le système d’Afflux, de Tir, etc. Tout ceci donne encore un exemple en matière de gameplay, tant on utilise tout ce qu’on a à notre portée. La magie est ici diablement efficace, puisqu’elle permet de vraiment apporter un plus dans les combats, en gelant les ennemis (plus qu’à l’accoutumée), les brûlant ou les paralysant avec la foudre. Il est même également possible de lancer la magie glace pour geler le sol et glisser dessus pour se déplacer ! Une interaction gameplay/décor vraiment bonne !

Il y a de plus quelques petites améliorations en dehors des combats. Aqua va par exemple enjamber toute seule quelques petites marches là où il fallait sauter pour passer auparavant. L’interaction avec le décor est aussi présente. Mais le plus bluffant dans cet épisode, ce sont les graphismes et le bon en avant effectué. Même s’il n’est techniquement pas encore tout à fait au point, le nouveau moteur fait des merveilles. J’ai été scotché par la Direction Artistique, par le style visuel des personnages, les particules, les effets de magies, les éclairages. Le style visuel est une réussite, je me demandais comment ce nouveau style allait rendre in game, et ça prend bien, on s’y habitue très vite, c’est méga beau sérieusement. Y’a quelques petits soucis de framerate, mais jamais en combat, ce qui est déjà rassurant et prometteur pour la suite. Une claque, vraiment.

Dont pas mal d’épreuves !

Même la durée de vie n’est pas dégueulasse dans cette « démo », puisqu’il m’a fallu 4h00 pour la terminer, en laissant de côté certains objectifs annexes, qui rajoutent de la durée de vie sans trop forcer et qui servent toujours le jeu. Le seul bémol à ces objectifs selon moi, ce sont les récompenses. On gagnera en effet des petits ornements pour habiller Aqua, comme des ailes, des rubans de Minnie, changé de couleurs, et des petites armures de bras. Je trouve ça honnêtement inapproprié dans un jeu comme Kingdom Hearts, je ne vois pas ce que ça vient foutre ici, et il faut croire que l’équipe de Nomura elle-même s’est remise en question là-dessus, puisqu’on ne retrouvera pas ce système dans l’épisode III. Ouf !

Tout le reste est bon. Les musiques sont excellentes, on retrouve certains thèmes, comme d’habitude, mais les nouveaux sont inspirés est très bons. De plus, cet épisode se veut réellement important, puisqu’il dévoile le prologue de Kingdom Hearts III, le pourquoi du comment. Louper cet épisode, c’est louper une partie de Kingdom Hearts III. Il est véritablement indissociable du prochain épisode, c’est dingue. L’histoire est tellement liée à toute la saga Kingdom Hearts ! Je sais que la série est souvent critiqué pour son histoire, sa complexité (ou fausse complexité ?), mais personnellement, je trouve la saga riche en termes de background, de personnages et d’histoires. Bref, cette démo est très bonne et, à l’époque de sa sortie, promettait du très lourd pour la suite. Lourd que, selon moi, a été atteint haut les mains avec Kingdom Hearts III.

Cette démo nous montrait un bel aperçu de Kingdom Hearts III.

Kingdom Hearts χ – Back Cover –

Le dernier élément de cette compil’ est donc le film retraçant les débuts de la saga, avant la Guerre des Keyblades, lorsque le monde était régit par la Lumière. On suit ici l’histoire du Maître des Maître et de ses six apprentis, auquel il confie un rôle à chacun. Je ne vais rien dévoiler ici, parce que c’est finalement assez complexe comme histoire, assez difficile à raconter sans spoiler. D’autant qu’on y voit le point de vue des Leader des Unions, alors que le jeu mobile Kingdom Hearts χ [Chi] (devenu Unchained χ et Union χ [Cross], oui il faut suivre !) raconte les évènements du point de vue du joueur. Du coup, on reste beaucoup sans réponses si l’on ne joue pas eu jeu mobile, qui fait véritablement parti de la saga, en dévoilant au fur et à mesure de ses mises à jour des éléments du scénario surprenants. On peut être un peu déçu du coup que le film ne relate pas toute la « saison 1 » du jeu mobile version Leader des Unions. Néanmoins, c’est très intéressant à suivre, et ça donnait encore un nouvel aperçu de comment allait être Kingdom Hearts graphiquement.

Les personnages qu’on nous présente m’ont plu, mais j’aurais aimé en apprendre encore plus. Le film ne dure qu’une petite heure, contrairement aux 3h des autres films, c’est vraiment peu. Y’a vraiment un début, un milieu, une fin (même si ça finit en gros cliffhanger). Et, en gros, ça dévoile les premiers jets de ce qui sera sans aucun doute le futur de Kingdom Hearts.

Le Maître des Maîtres est un personnage bien mystérieux…

A retenir

Cette compilation est donc excellente, réunissant deux excellents jeux et un film intéressant, quoique trop court et trop mystérieux. De plus, les trois épisodes sont clairement les prologues à Kingdom Hearts III ! Ils sont à faire absolument pour comprendre certains enjeux, et ne serait-ce que pour avoir l’entièreté du scénario, qui s’étend quand même sur de très nombreux épisodes !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *