Advance Wars Dark Conflict est un jeu de stratégie au tour par tour sorti en 2008 sur Nintendo DS . C’est un opus qui diffère des autres de la série étant donné que celui çi propose un univers post apocalyptique , ce qui tranche avec le reste de la saga qui lui dispose d’un univers assez gentillet . Ici , on ne joue plus à faire la guerre et a écouter des discours assez mièvres sur la paix ou autre , ici on parle d’humanité , de survie , de chaos , de maladie , d’espoir , de liberté . Ce jeu , autre qu’un simple changement de direction dans une saga de jeux de stratégie , propose sa propre pierre à l’édifice du monde du post apo , et c’est ce que nous allons voir à travers cet article .

Ce qui fait un monde post apo

Si la Terre serait détruite et ne laisserai qu’un tas de ruines et une humanité à l’avenir incertain derrière elle , que feriez vous ? Si la lumière du soleil serait cachée en permanence par une épais nuage noir et gris , saurez vous garder votre propre lumière ?

Tel est la problématique qui sera posé au cours du scénario de ce jeu . Face à un problème , l’être humain est confronté alors à plusieurs situations : affronter le problème , fuir ce problème ou bien s’y soustraire . Et face à une catastrophe comme nous le montre celle d’advance wars dark conflict , le comportement de l’être humain en est plus que chamboulé , et les divers comportements face à une telle situation , nous le voyons à travers les différents personnages du jeu , qu’ils soit principaux ou secondaires . Comme dit plus haut , Advance Wars Dark conflict est un jeu de stratégie , et comme chaque opus de la saga , il y est question de conflit armées entre différents bataillons , et chaque personnages de ces différentes armées représentent chacun une facette de l’humanité qui est dépeinte en cas de catastrophe aussi dramatique que nous pouvons voir au début du jeu . Ce qui est fascinant ici , c’est que tous les cotés , bons ou mauvais de l’être humain nous y montré . Et là vous allez me dire que la psychologie des personnages , on en a rien à faire ! Que ce que l’on veut voir dans un jeu en mode post apo , c’est avant tout le monde en ruine , et des gens qui survivent en s’entretuant et en volant eau , essence et munitions ! Que Nenni , car je pense que ce qui marche dans un monde post apo , c’est certes tout le coté désolation de notre chère planète bleue , mais aussi et surtout de ce que les personnages en font par la suite , à quoi ils pensent , que font ils pour survivre etc . Comment réagissent les personnages face à la Terre totalement détruites à leur yeux ? C’est cette question qui définit pour moi le monde post apo , et cette question obtient de multiples réponses au travers des personnages et de son univers que nous allons mieux voir à présent .

Une lueur d’espoir

Comme dit précédemment , Advance Wars Dark Conflict disposent de plusieurs corps armées dont chacune représente une vision distincte de ce qu’est l’humanité et de comment elle réagirait dans une crise aussi folle que la fin de son monde . L’armée indépendante est la première armée que l’on rencontrera . Deux de ses officiers , O’Brian et Lin , sauveront le jeune Ed , un cadet de l’académie du pays de Laurentia qui sauvera lui même après une jeune fille totalement inconnu et en plus amnésique qui se nommera Catleia en référence à des fleurs que Ed a fabriqué . Et on n’oublie pas non plus le docteur Moritz qui derrière son humour qui ne fait jamais mouche ou presque se cache un docteur impliqué et investi dans la vie et la sécurité de ses patients . L’armée indépendante représente pour moi l’idéologie de l’espoir . Même si certains dialogues du jeu peuvent se perdre dans les discours assez répétitives du style  » je ne dois pas baisser les bras  »ou bien  » battons nous tous ensemble pour survivre  » prononcé souvent par Ed ou O’Brian , il me semble important qu’il y ai ce genre de discours , ce genre de personnes qui veulent s’accrocher à la plus faible lueur d’espoir et en plus la transmettre aux autres , et c’est ce que fera le lieutenant O’Brian qui même après sa mort , insufflera cette idée de toujours s’accrocher à la vie que ce soit aux membres de l’armée indépendante comme à d’autres personnages .

Ed le prendra comme modèle , et malgré le fait qu’on lui répétera souvent qu’il ne fait que répéter ce qu’on lui as enseigné , il arrivera malgré tout à imposer sa propre identité en tant que meneur et en tant qu’héritier de l’espoir qu’a su transmettre O’Brian . Même Si le sous lieutenant Lin est très impassible , elle demeure pas moins un des piliers de cette armée et suit vraiment les idées de son lieutenant , quitte à se salir les mains et à faire ou dire des choses que Ed ne pourrait faire par exemple . Il est vrai aussi que la jeune Catleia ne sert pas vraiment à grand chose ( selon certains fans )  , mais parvient à révéler des informations trés précises sur des ennemies inconnu ou encore à transmettre un code de sécurité qui permettra à nos héros , à un moment donné dans le jeu , de pouvoir rentrer dans un Abri anti atomique et de pouvoir souffler , reprendre des forces etc . Elle représente pour ma part la preuve qu’une vie , une simple vie qui peut être sauvée dans ce monde de brute à tout à fait sa place et mérite de vivre , elle est l’étincelle qui permet de faire embraser Ed qui lui permettra de faire son deuil et devenir meilleur , tout simplement . Et enfin le docteur Moritz , outre que ces blagues douteuses possède vraiment une volonté d’acier pour sauver ses patients , trouver des solutions à la maladie qui règne dans ce monde ( j’y viendrai ) et fait vraiment de son mieux pour aider un maximum de monde même si il ne pourra pas toujours .

Leur premier adversaire sera Drakov , une brute sanguinaire qui aurait bien sa place dans Mad Max ou Ken le survivant . Drakov est un pillard , ancien militaire qui laisse uniquement parler ses instincts les plus primaires pour survivre . Il s’agit certes d’un ennemie trés classique dans un monde post apo , mais aussi une des possibilités de comment les personnes pourrait réagir en cas de fin du monde : céder à ses pulsions pour trouver eaux et nourriture en écrasant tout se qui se trouve sur son chemin quitte à éliminer des innocents. L’armée indépendante croisera aussi la route de l’armée de Zéphyrus ou du moins ce qui l’en reste . Cette armée représente pour moi toutes les anciennes valeurs ou idées qui existaient avant l’apocalypse et qui continue à survivre malgré tout et doit arriver à se redéfinir pour y survivre plus longtemps . Nous avons Zadia qui est une fière combattante au début aveuglée par la vengeance contre les laurentians ( et donc par extension l’armée indépendante )  car son jeune frère s’est fait tuer lors d’un conflit armée auparavant . Elle représente clairement le conflit régnant entre les deux nations et qui semble durer éternellement , même après le cataclysme. Elle devra apprendre non pas à renier ses sentiments vis à vis de cette guerre mais d’apprendre à cohabiter avec les laurentians et leur pardonner leur crime pour espérer survivre ensemble , car les zéphyriens comme les laurentians seront forcés de s’entraider à un moment donné.

Nous avons aussi Trak , qui est le coéquipier de Zadia et qui représente, à lui seul , l’idée la plus simple que l’on peut avoir d’un soldat : il ne pense pas , il agit . Même si il n’aura pas vraiment d’évolution au cours du jeu , son comportement prouve néanmoins qu’un caractère trés fermé ( encore plus que Lin ! ) aux émotions permet de se salir les mains , d’éliminer des cibles que toute personne n’oserait pas éliminer ( par exemple abattre des fanatiques faibles mais qui s’oppose à nos héros ) ,et d’avancer sans regrets mais toujours en gardant une certaine notion d’honneur , en gardant son humanité . Et en parlant d’honneur , laissez moi aussi vous parler du leader de l’armée Zéphyrienne : Carter . Derrière ce personnage se cache les sens de l’honneur , de la compassion et de la droiture . Autant de qualité qui en font un personnage très rare dans ce monde ravagé et qui possède des valeurs se rapprochant des idéaux de O’Brian ( les deux personnages sont d’ailleurs vues comme des héros ) . Ce sont ces qualités qui sont bien trop rare et précieuses dans un monde post apo qui font qu’elles doivent être conservé et pas oublié , les valeurs et le comportement droit et juste de Carter seront plusieurs fois cités d’ailleurs par nos amis Zéphyriens au cours du jeu . Mais même si il existe des gens bons et qui veulent s’accrocher à la vie et instaurer vraiment une once d’espoir dans ce monde , il en existe également l’opposé qui , à leur manière , définissent aussi le monde post apo , et je vous rassure oui , nous sommes toujours dans un jeu Nintendo DS !

Il faut de tout pour faire un monde , même quand il est détruit !

J’aimerai attirer votre attention maintenant sur un simple personnage secondaire : celui du maire . Au tout début du jeu , L’armée indépendante sera amené à défendre un village en échange que nos héros pourront y laisser Ed et Catleia suite également à un accord entre O’Brian et le fameux maire . Sauf que ce fameux maire lui niera toute négociations et ce genre de situations se répétera inlassablement ! Le maire n’essayera que de semer la discorde dans le groupe des survivants et fera tout pour maintenir une société en vie , certes , mais SA société , une communauté fondé sur son image orgueilleuse et personnel et ne faisant pas le moindre effort pour aider au campement militaires. Et pourtant il apporte vraiment comme idée dans ce jeu qu’on ne peut pas faire confiance à tout le monde , qu’il y a parfois des gens qui , serait prêt à tout pour sauver leur petites personnes quitte à empoisonner leurs propre sauveurs de l’intérieur ou bien en leur racontant des mensonges . Et ce genre d’idée part même assez loin pour devenir vraiment terrifiante quand aux faux espoirs aveugle auquel peut croire l’être humain , comme nous le montre la mission où un fanatique manipule à sa guise un bon nombre de civils innocents et en proie à l’agonie prêt à croire n’importe quoi … n’importe quoi , comme un cafard vénéré comme une divinité soigneuse de maladies .

Un autre des ennemies à la base  » alliés  » de nos héros , et l’armée Néo Laurentianne . Gouverné par un ancien général de guerre Sigismondo , prônant la loi du plus fort , il donnera bien du fil à retordre à nos héros même lorsqu’ils étaient des  » alliés  » . Sigismondo d’ailleurs n’est pas un enfant de cœur puisque il veut instaurer une nouvelle nation dans laquelle seul les forts peuvent survivre et où les faibles n’ont pas leur place . Aucune aide ne sera fourni à quiconque et Sigismondo incarne vraiment l’ambition et la volonté d’un pilier qui écraserait et dominerai le monde en perdition . Cet homme a vraiment la folie des grandeurs puisqu’il considère le cataclysme comme un test , mais est au final , rien qu’un lâche ne pensant qu’a sa personne comme le maire et un menteur comme le fanatique triplé du fait qu’il n’assume pas ses faiblesses et les souffrances qu’il inflige à ses propres troupes . Nous verrons également le personnage de Finn , qui est un lieutenant d’une division aérienne qui suivra Siguismondo , rejoignant ses ambitions . C’est un personnage que je trouve intéressant car il incarne ici la liberté . Il veut faire ce qui lui plait et c’est aussi une idée que l’on peut trouver dans le post apo dans Advance Wars Dark Conflict , ou même dans n’importe quel monde post apo ( je pense en particulier à Fallout ) : Etre un électron libre ; et Finn ne comprendra d’ailleurs pas pourquoi les autres personnages ne suivront pas sa même idéologie que lui , de s’en fiche des lois que les autres veulent instaurer , de survivre avec les plus forts , ceux à quoi les autres lui répondront que cette liberté dont il tient tant ne fera qu’effacer le peu d’humanité qu’il y avait en lui , d’autant plus que le bougre a rejoint Siguismondo , ce qui accentue la perte d’humanité de ce pilote déchu .

En parlant de perte d’humanité , j’aimerai vous montrer la dernière armée que nous voyons dans ce jeu : L’IDS ( pour intelligent defense systems ) . A la point de la technologie et proposant des unités tout aussi révolutionnaires que meurtrière , leur dirigeant est Stolos qui est un scientifique adorant au plus point faire des expériences en tout genre sur l’être humain . Cet être ignoble possède deux  »filles » : Lili et Larissa ainsi qu’un  » fils  » Cyrus . Le personnage de Lili est le plus intriguant de tous : c’est une fillette obéissant à sa  » famille  » et ne savant vraiment pas quoi faire , elle n’a aucune idée du bien et du mal et est une énigme à elle toute seule . On se demande vraiment ce qu’elle fait là et son thème musicale accompagné de voix digitalisé chantant  » What did you do ?  » accentue vraiment le coté dérangeant mais aussi totalement perdue du personnage qui pourrait représenter la confusion , l’égarement dans ce monde détruit . Larissa est la seconde fille qui nous est présenté , elle est sadique et cruelle et n’éprouve pas la moindre pitié face à ses adversaires . Elle rejoint d’autres méchants sur le coté de perte d’humanité total puisque elle n’éprouve pas le moindre sentiment sur la valeur d’une vie . Ce qui est d’ailleurs l’exact opposé de son frère Cyrus qui lui trahira en quelque sorte l’armée D’IDS en aidant Ed et compagnie et veut prouver que malgré le fait qu’il vit dans une famille considérant la vie humaine comme un amas de détritus jetables , qu’il peut au contraire éprouver des sentiments et montrer qu’il existe . Jolie preuve de rédemption de la part d’un ennemie même si il ne l’a jamais été , preuve en est que se repentir est également possible dans le post apo . Mais la rédemption ne sera en revanche jamais permise au grand méchant du jeu qui se révélera être Stolos qui lui ne considère l’espèce humaine entière comme un vaste réseau d’expériences pour ces recherches sur les armes biologiques ou matériel . Il n’éprouve aucun remords à tuer un nombre important d’innocents , à faire des expérimentations interdites et à faire régner le chaos . On pourrait en quelque sorte le comparer au Joker dans Batman , mais celui çi va plus loin en se justifiant de ses actes par le fait qu’il a toujours été fidèle à ses principes et qu’il s’est toujours forgé une idée qui lui as appartenu comparé à d’autres qui ne font que réciter sagement ce que leur on a inculqué . Stolos représente vraiment ce qui as de plus mauvais chez l’homme : une perte d’humanité total . Il est libre , dangereux , ne souhaite que le chaos .

Un mot en plus sur l’univers du jeu ?

Cette image , je veux que cette image hante votre esprit jusqu’à la fin de vos jours . Plus qu’un cataclysme , une lutte pour la survie ou bien un conflit entre divers corps armées , c’est cette chose qui est la plus terrible dans le jeu . Ces fleurs qui dévorent petit à petit ces pauvres enfants , c’est une maladie , et cette maladie s’appelle la pistilose . Ce sont tout simplement des fleurs qui rongent de l’intérieur un être vivant . Et cette maladie vous allez en entendre parler  pendant un bon bout de temps au cours de l’histoire du jeu ! Plusieurs personnages en seront affectés et la maladie prendra de plus en plus d’ampleur lorsqu’elle mutera et finira par toucher de plus en plus de personnes . Que ce soit les militaires comme les civiles,  les alliés comme les ennemies , personne n’est à l’abri de cette fleur du mal qui est tout simplement l’aspect le plus terrifiant de ce jeu et qui m’a fait faire bien des cauchemars !

A Retenir

Le post apo dans advance wars dark conflict se définit avant tout par ses personnages qui arrivent , chacun à leur manière à présenter un aspect de l’humanité de la plus forte à la moins forte . Un  » simple  » jeu nintendo DS parvient à insuffler tous les cotés de l’Homme dans un monde détruit et dont il doit en reprendre les droits , et dont la principale leçon a en tirer serait bien évidemment de s’entraider , de s’allier , de valoriser la vie plutôt que la mort , et de toujours garder une étincelle d’espoir dans un monde qui n’en aurait plus .

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *