A la conquête du ciel

(date illisible), 20h

TEMPSMODERNEetrian4sky« Nous avons aujourd’hui vaincu le Bloodbear qui terrorisait le second étage du labyrinthe! Le combat fut particulièrement violent, mais nous avons eu raison de la bête sans déplorer de perte dans nos rangs. Elle a tenté de fuir en s’enfonçant plus profondément dans le labyrinthe, à l’étage B3F, mais nous l’avons traqué jusqu’au bout. Malgré notre victoire, je n’arrive pas à me défaire de ce sentiment de tâche inachevée. L’ambiance du Lush Woodland est toujours aussi fétide, aussi habitée par quelque chose de maléfique. Nous ne réclamerons pas notre récompense tant que nous ne nous serons pas assuré que le labyrinthe est à nouveau praticable sans danger. Mais l’heure est à la fête, laissons ces sombres pensées de coté. Chaque jour, le moment où l’aéronef décolle est un moment magique pour moi. J’ai pris goût à ces virées et aux plaisirs de la cartographie. Les Plaines Venteuses sont parsemées de richesses pour qui sait éviter les dangers et explorer soigneusement. Les FOEs sont aussi présents à l’air libre et tout aussi agressifs, il est particulièrement utile d’étudier leurs déplacements afin de ne pas se retrouver coincés, car si nous avons affiné notre maîtrise du combat, nous restons trop faibles pour ces monstres. La survie dans ces contrées hostiles commence par la reconnaissance de nos propres limites, à n’en point douter.

TEMPSMODERNEetrian4map2Mais il reste difficile de résister à la tentation d’explorer les recoins de la carte, d’autant plus que cette dernière indique non seulement la présence des FOEs, mais aussi la présence de gibier, de légumes, de poissons, et d’oiseaux. Outre le fait qu’on puisse en tirer un bon prix à notre retour, ces aliments augmentent temporairement certaines de nos aptitudes. Mais attention, j’ai failli empoisonner mon équipage avec un ragoût d’Ebony Carrots il y a peu! J’aurais dû prêter attention aux discussions qui se déroulent à la taverne. C’est ainsi que j’ai pu glaner quelques informations vitales sur le comportement des FOEs qui gardent l’entrée d’une grotte que nous avons découvert il y a peu alors que nous étions partis en quête de nourriture. Ils sont végétariens! Il suffira donc de jeter au sol un peu de légumes (peut-être ces satanées Ebony Carrots!) pour qu’ils se désintéressent de notre aéronef et que l’on puisse découvrir quels secrets recèle ce nouveau dédale! J’adore cette ville! Chaque jour nous découvrons quelque chose de fascinant, nous nous enfonçons plus profondément dans le labyrinthe central, et je sens que le mystère de la dalle qui semble sceller le couloir venteux au nord et qui nous empêche d’explorer plus avant les terres nous séparant d’Iggdrasil trouvera sa résolution dans les entrailles profondes de ce dédale ! »

La chute de la Guilde du Serpent

Date illisible

Dessin de Vessel trouvé dans le manuscrit

Dessin de Vessel trouvé dans le manuscrit.

« Je n’ai pas eu l’occasion de tenir ce journal à jour, les événements majeurs s’étant précipités : entre l’ouverture des scellés qui coupaient la route nord vers ce territoire encore inexploré, les Scarlet Pillars, les modifications de notre aéronef nous permettant enfin de vaincre plus avant la pesanteur et explorer les terres sous un nouvel angle, profiter de nouvelles richesses – et bien sûr être exposé à de nouveaux dangers, les FOEs des hauteurs et des Scarlet Pillars étant d’un autre gabarit que les kangourous géants qui nous effrayaient tant aux premiers jours, mais que nous maîtrisons désormais. Mais le plus important reste la découverte d’une nouvelle race vivant en harmonie avec la nature, les Vessels !  Et cette race est en connexion directe avec les mystères de l’Iggdrasill, par le biais d’une jeune medium, humaine de surcroît! Décidément, les enjeux de cette rencontre nous dépassent, et il nous faut à tout prix réussir à calmer l’hostilité palpable de ce peuple à l’égard des humains. La chose ne sera pas aisée, puisque leurs légendes font mention d’une honteuse trahison à l’origine de leur exil dans les bois. Nous allons devoir leur prouver que nos intentions sont pures, et que nous n’avons rien en commun avec les humains qui les ont abandonné en pâture au Titan (un Titan!! Il faut à tout prix que j’en apprenne plus sur leurs légendes et coutumes!). Nous allons de ce pas porter une lettre à la jeune medium de la part du comte, en espérant que son contenu fasse pencher la balance en notre faveur. »

Sans date

« La jeune fille a disparu! Nous nous sommes enfoncé dans le second étage pour prêter main forte à Wufan, sa gardienne, et tenter de la sauver. Malheureusement, les monstres de cet étage, ces ombres effrayantes qui nous avaient déjà attaqué plus tôt, sont particulièrement coriaces et frappent dangereusement fort. Les pouvoirs de Wufan, puissante guerrière de la classe encore inconnue des Arcanists, nous sont particulièrement utiles, et ensemble, nous vaincrons! Nous avons dû retourner en ville en utilisant un des très pratiques geomagnetic poles, rares points de téléportation dont le fonctionnement m’échappe encore, mais qui sont connectés à Tharsis et permettent des allers-retours instantanés une fois activés. Nous nous préparons à ce qui s’annonce comme le combat le plus difficile que nous ayons eu à mener jusqu’à présent. Tout notre or a été investi dans le meilleur équipement possible, nos armes sont aiguisées, et notre coeur vaillant! Nous sauverons la jeune fille ou nous mourrons au combat! Ces lignes sont peut-être les dernières. Si nous périssons, nos frères prendront le relais et nous vengeront, mené au combat par Burvos-le-Malsain…A la réflexion, est-ce vraiment une bonne idée de faire confiance à ce pervers ? Il faut à tout prix que nous revenions victorieux, Burvos est capable d’abuser de sa position de chef et souillerait probablement le nom de la Guilde, entre autres…

Le dernier passage est à peine lisible :

« Ils tombent tous un à un sous les coups répétés de la Hollow Queen, le spectacle est horrible. Notre soeur Wufan peine à tenir debout, aidée par l’homme massif. Je ne sais pas me battre, je suis tombée sur ce livre en errant à travers les bois à la recherche de champignons. Je suis terrifiée, cachée dans un buisson, alors qu’ils meurent tous. Je ne veux pas mourir, je ne veux pas mourir, je ne veux pas mourir, ils sont tous morts, je ne veux pas mourir, je ne ve… »

Le dernier mot se termine en un violent trait d’encre traversant la page, se prolongeant dans une tache de sang.

TEMPSMODERNEetrian4fall

5 réponses
  1. Le serpent
    Le serpent dit :

    Autant j’adore tout tes ecris autant la je vais te le dire : je taime toma je taime d’amour !

    Non mais sans deconner tu sais que tu as un don pour sonner envie de jjouer au jeu que tu critique ? Halluciné de la qualité de cet article !

    Continu comme ca mon grand et fait moi kiffer !

    Répondre
    • Toma Überwenig
      Toma Überwenig dit :

      Et bien ça tombe bien, vu que mon texte est une double déclaration d’amour, au jeu d’une part, qui méritait bien une petite fantaisie pour en chanter l’éloge, et à la Guilde du Serpent d’autre part, où les membres sont de véritables compagnons d’armes, des vrais potos que j’aime, quoi!
      Alors pouvoir faire les deux, me faire plaisir dans la foulée, et qu’en plus ce soit communicatif, que demander de mieux^^!

      Merci, Tibor-le-Vaillant!

      Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] un Etrian Odyssey IV sur 3DS parfaitement rodé, riche, difficile, généreux, aux musiques magnifiques, […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *