Vous êtes mort

Dark-souls12994229552uv2coyNjNTout d’abord, le titre de From Software cultive avec le joueur une relation presque sadique, en lui proposant une expérience d’une très grande difficulté et sans concession aucune. Mais comme il sait se montrer sévère mais juste, il sait titiller la fibre compétitrice de son interlocuteur. En fait, chaque ennemi est dangereux et à tout moment, le joueur doit être vigilant et connaitre ses classiques, les faiblesses spécifiques de ses opposants et les meilleures tactiques pour les vaincre. Les carcasses dites lambdas se régénérant à chaque trépas du héros, les boss et mini-boss étant légion et d’une trempe plus que respectable, Dark Souls constitue ainsi une source inépuisable de défis qui entretiennent constamment le challenge. Celui-ci, particulièrement corsé au début, s’équilibre avec le temps, tout en restant élevé. La troisième partie est globalement plus facile, avec des boss moins agressifs et surtout, un joueur plus aguerri, mieux armé et plus mature dans ses approches. Le sentiment de progression est donc tangible et gratifiant, et constitue un ingrédient incontournable et incontestable de l’expérience Dark Souls. Celle-ci ne souffre non plus d’aucun temps mort, puisqu’il est tout simplement impossible de mettre le jeu en pause. Chaque mort entraine à l’endroit où elle s’est produite l’apparition d’une flamme verte contenant le nombre d’âmes accumulées jusque-là. Ce système audacieux permet donc de récupérer l’expérience engrangée, à condition de ne pas trépasser à nouveau avant d’avoir atteint ladite flamme.

dark_souls_asylum_demon

Le joueur est donc poussé à la vigilance et une seconde chance lui est offerte, d’autant plus intéressante et juste qu’un objet acquis ou une porte ouverte le sont une fois pour toutes. Le personnage renaît ainsi au niveau de feux de repos, qui servent à la fois de checkpoints et de menus d’améliorations. Et pour seules réelles indications, il dispose de certaines traces au sol lui indiquant par indices ce qui l’attend droit devant ou des taches de sang lui révélant comment sont morts ceux qui sont passés avant lui à ces endroits. Parce que la plus grande part de la difficulté de Dark Souls vient de là, de ce manque d’explications quant à cet univers et ce système que le joueur doit apprendre par la pratique, l’échec et l’expérimentation. De plus, le soft est rempli d’items, de recoins à dénicher et d’astuces dans son level design qui permettent de leurrer l’adversaire et d’augmenter ses chances de victoire. Par exemple, une corniche permet de porter des coups tombants très efficaces, les piliers permettent de se protéger et les toits en forme de V sont bienvenus pour éviter les attaques circulaires.

8 réponses
  1. Toma Überwenig
    Toma Überwenig dit :

    Honnêtement, ils me fichent la trouille, ces jeux, j’ai peur soit de sombrer dans l’horreur et la glauquitude, soit de me retrouver face à du challenge trop hardcore pour moi. Et pourtant, ton test fait carrément envie, et les images et les vidéos que j’ai pu voir baignent dans une ambiance forte, qui dit « viens souffrir, viens… »
    Argh!! Que faire ?!!!

    Répondre
  2. Toma Überwenig
    Toma Überwenig dit :

    T’as raison Totof, je chausse mes burnes en kevlar et … merde, ça y est, j’ai de nouveau la trouille!

    (@le serpent : j’y crois pas, je tourne le dos 5 minute et hop, ça lash, ça traite, attends que je vienne donner un pti concert dans ta ville, je sais où t’habite, mec, et ça va chier^^!!)

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] apparence particulièrement punitifs comme ceux de Miyazaki – papa de Demon Souls, sa suite Dark Souls  et son héritier lovecraftien Bloodborne – trouvent massivement leur public, il est […]

  2. […] de From Software avec la série Dark Souls et Demon’s souls ont réussi à recréer une envie de défi, de challenge masochiste dans le […]

  3. […] peu à la manière d’un Dark Souls en fait, parce que ce n’est pas le seul atout que le titre de Galhmac Game emprunte à celui […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *