Destiny_PS4_cover_artOn a attendu et ça y est, on arrive sur la période de fin d’année, la grande messe des jeux cools à avoir sous son sapin, FIFA, PES, COD, AC et GTA, tous ces acronymes vont encore inonder la cour de récré de collège et de lycée remplis de futurs Robespierres. Cette année, malgré la ressemblance redondante des jeux de fin d’année, ici ces-dits jeux doivent convaincre une grande majorité de joueurs récalcitrants à passer d’une génération de console à une autre, défi au combien loin d’être réussi. Après avoir posé les bases de ce que doit être un FPS sur console, Bungie Software se lance sur la vente de nouvelle console en se posant comme intérêt majeur de la « Next Gen » malgré sa présence bâtarde sur PS3 et Xbox360.

Un univers cher, très cher

destiny-hp-fb-og-share-img

Ce Screenshot le plus utilisé pour parler de Destiny est aussi celui qui le caractérise le mieux : Beau mais vide

Activision, l’éditeur qui a déboursé fièrement 500 millions de dollars bien ricains pour lancer une nouvelle licence compte bien avoir du profit sur l’investissement. D’ailleurs, à la façon de communiquer d’Activision, j’ai l’impression que c’est L’ARGUMENT de vente : « Un univers à 500 millions« , j’ai la vague impression que les hautes têtes du groupe américain se compare par défaut à GTA V, une défaite en 2013 qui a du être mal digérée je suppose. Rien de sectaire, d’idée d’extrême gauche ni de gnangnanterie de Hipster, c’est le but d’une entreprise justement, gagner de l’argent sauf que dans ce cas-ci, ça va se sentir de plus en plus dans les rouages du gameplay et du game design global de Destiny. Si on met de côté qu’on est très loin du résultat d’un Space Opéra Open-World gigantesque de ce que souhaitait l’équipe de Bungie – comme beaucoup de jeux par ailleurs -. Destiny a été charcuté il y a un an et demi par l’éditeur selon un développeur sur Reddit (qui a causé les départs de l’équipe de développement de base) pour que nous nous retrouvions dans un prologue qui va être régulièrement nourri à coup de DLC. Un choix éditorial discutable, mais les gars, 500 millions de dollars d’investissement quoi !

Destiny-Concept-Art-1

Et ça, ça illustre ce qu’on aurait pu avoir en plus. (Concept art de 2012)

Et pourtant, Destiny est un FPS qui se veut être un MMOFPSRPGTAMERE, pour que vous vous retrouviez dans cet acronyme en Capslock, enlevez le mot MMO, parce qu’on en est loin, très très loin. Vous allez saisir le gros problème de ce jeu, c’est qu’il rate le coche de ce qu’il voudrait être. Dans un MMO on a un aspect communautaire, des quêtes à foison, une liberté d’exploration ect ect. Dans l’univers de Destiny, tout est raté dans le cahier des charges basique d’un monde persistant. Ultra répétitif dans ses mécaniques de game-design, pour les mission et les raids, 75 % du temps le but est d’envoyer votre Spectre (votre compagnon multifonction qui est doublé par Peter Dinklage en VO, cool hein ?) trifouiller des mécaniques qui vont ouvrir des portes, activer des mécanismes ect. Pendant que votre Spectre joue a inspecteur gadget avec les textures de la map, des vagues d’ennemis débarquent, vous les abattez le temps que votre compagnon fasse son business  et vous pouvez continuer, voilà ce qu’est Destiny. On parle beaucoup des quêtes fedex dans un GTA mais les quêtes dans Destiny sont tout aussi passionnantes qu’un épisode de derrick sous prozac, mais un mystère se profile, j’ai 40 heures de jeu au compteur (grosso modo), pourquoi ? Laissez moi d’abord balancez mon venin.

Le cercle vertueux de l’ennui

destiny-gameplay-screenshot-mars-speeder

Les quêtes sont ratées, c’est un fait, la dernière mission est d’ailleurs ridicule, je vous laisserai le découvrir. Destiny laisse tout de même libre cours à votre envie d’explorer les différentes planètes déblocables au fur et à mesure de votre progression (Terre, Mars, Venus, Lune), c’est sympathique, mais on a quand l’impression de jouer dans un Wallpaper Simulator, des décors magnifiques mais limité par des « RETOURNEZ DANS LA ZONE DE COMBAT »  et vide de sens car il n’y a pas grand chose à faire a part tirer sur les ennemis random qui spawn régulièrement, il sert à quoi le speeder ? Alors à part de se déplacer plus rapidement. L’autre grand problème du jeu vient de la communication entre les joueurs, elle est limite au même niveau que celle de la Wii. Je ne sais pas ce qu’a essayé de faire Bungie en coupant la communication comme Nintendo entre les joueurs, probablement les insultes ? Ne pas pouvoir insulter la mère de son voisin, c’est comme boire l’apéro sans trinquer, c’est mal.

E3-2013-BF4-Destiny_4

« Là j’allais faire une blague Random, mais par manque de communication, il n’y aura pas de vanne sur cette étiquette »

Outre l’impossibilité de balancer un « Moverfuqueur » à un joueur lambda, le manque de communication bloque la possibilité de faire des Raids coordonnés avec d’autres joueurs, de partager, de se marrer, bref le manque de communication est une erreur injustifiable surtout quand on veut devenir un MMO, c’est la première fois que je me sens aussi seul dans un jeu multijoueur. Quelquefois j’ai vraiment l’impression d’être dans une cour de récré vide où quatre clampins habillé d’un mauvais cosplay de Master Chief jouent contre des ennemis imaginaires. Un hôpital psychatrique ? Non, un univers à 500 millions de dollars.

5 réponses
  1. Toma Überwenig
    Toma Überwenig dit :

    Non, tu seras seul, à tout jamais seul avec ton Démon Intérieur (…saisis-tu le clin d’oeil appuyé?)

    Plus sérieusement, belle critique pondérée, qui confirme que la dimension commerciale d’un jeu est aussi souvent sa mort ludique et que les jeux adaptés aux consoles next gen commencent enfin à poindre. C’est bien, mais faudrait pas oublier d’être fun en plus d’être beau comme des camions HD!

    Répondre
  2. Yannou
    Yannou dit :

    Tu soulèves un point intéressant : les jeux aujourd’hui c’est de la merde tu peux y mettre le PIB du Danemark ça changera rien tant que la passion et l’envi d’étonner n’est pas là on fait des jeux comme Destiny, Titanfall sympa mais on peut se torcher le derche avec la notice ! Sinon j’adore toujours ta plume Koreana_ .

    Répondre
  3. Le serpent
    Le serpent dit :

    Franchement il me fait envie moi.
    En fait je suis un Mega gros fan des mmo de manière générale. Et même si j’ai rarement le temps dy jouer et bien j’adore ça.
    Et pour une fois que le mmo n’est pas RPG, je dis banco.
    Qui me paye une ps4 ?

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] considérable  en voulant changer  l’avenir du jeu vidéo en créant la licence Destiny, Activision avait récemment investi dans le passé en réssuscitant la firme Sierra, comme […]

  2. […] proposant la fin de son jeu en DLC. On pourrait croire à une blague, un troll, et pourtant, ceux qui ont testé ne peuvent que confirmer la chose. Et c’est maintenant au tour de Techland de forcer la […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *