Après un troisième volet des plus condamnables, si ce n’est pas pour dire misérable, Far Cry 4 ne me touchait ni l’une ni l’autre, j’étais parti pour le détester de tout mon être (comme souvent avec les productions Made in Ubi) quand soudainement, une vague de plaisir est venue me caresser la joue, un sentiment jouissif qui a parcouru mon échine pendant une vingtaine d’heures. Un twist sentimental sorti de nulle part que seuls les mystères de l’Amour peut expliquer ou peut-être que j’étais tout simplement bourré.

Welcome to Kyrat ma gueule !

FC4_screen_paganmin_pen_e3_140609_8pmPST_1402224699

Changement de paysage, bienvenue à Kyrat, contrée fictive proche du Tibet et des chaînes de l’Himalaya. Vous incarnez Ajay Ghale revenu des États Unis Fuck Yeah afin d’accomplir la dernière volonté de sa mère, déposer ses cendres à son lieu de naissance. Tâche pas bien compliquée pour un roublard comme Ajay. Sauf que, dans son bus en destination du temple pour effectuer son devoir familial, il se retrouve à un check-point géré par l’armée locale qui dégénère en bain de sang. A deux doigts de vous faire abattre tel la dernière des misérables contée par un Victor Hugo des plus pessimiste, un hélicoptère sauvage apparaît.

Un évènement qui va servir à introduire le « méchant aléatoire de l’année 2014 » aka Pagan Min, qui, sortez le champagne Mesdames et Messieurs, est doublé par Troy Baker, le doubleur le plus bankable depuis Nolan North (Nathan Drake). Je ne dis pas que c’est un mauvais doubleur, mais il est tellement omniprésent et qu’à chaque fois que j’entends son grain de voix depuis sa performance dans The Last of us, ça me fait sortir à chaque fois du jeu et je lance automatiquement l’OST de la production post apo de Naughty Dog. Pagan Min qui après être descendu de son hélico avec classe et sobriété tout en égorgeant un de ses sbires, invite notre héros dans sa demeure, car il a apprécié sa performance en tant que Jean Valjean mangeant de la poussière avec un gun pointé sur la tête ou tout simplement il a eu une aventure torride avec sa mère et voudrait partager des souvenirs intimes. L’Ex Boyfriend de sa mère l’invite donc à souper avec un détenu révolutionnaire, Pagan Min promet d’amener les cendres avec Ajay au temple si il attend juste cinq minutes le temps qu’il vaque à ses occupations de dictateur.

JUSTE CINQ MINUTES QUOI !

far_cry_4_preview1111

Et que fait notre héros américain qui joue Jean Valjean mieux que Hugh Jackman ? Bien, il décide de sortir de table (ce qui en terme de leçon de table, est très mal vu), fouiller dans la villa comme un malandrin et découvre la cave avec un révolutionnaire qui en prend pour son grade. Horreur et Stupéfaction ? Qu’est-ce qu’on s’en branle ? Dans cinq minutes tout sera fini. Sauf qu’un groupe de révolutionnaire s’infiltre dans la baraque et « sauve » Ajay de son destin et s’enfuient du palais en roulant à toute zingue dans la cambrousse afin de se transformer en un putain de Predator révolutionnaire, point. Je tire mon chapeau au scénariste de chez Ubisoft pour avoir pondu une intrigue où le jeu entier aurait été résolu ci le héros écoutait ce qu’on lui disait. Je trouve ça magique, audacieux, intelligent et complètement con à la fois.

1 réponse
  1. Toma Überwenig
    Toma Überwenig dit :

    KEUAH ?!! Koreana qui apprécie une prod Ubi tripeul A ?!! Un Far Cry 3′, qui plus est ?!! Tout fout l’camp, bordel à cul, mes certitudes sont foulées à même le sol de chiottes de gare bouchées, mon univers s’effondre!

    Joli test, herr Koko, qui montre bien qu’une relation à un jeu reste quelque chose d’intime bien au delà des recettes-type, et de l’emballage. Et ça, c’est bien, bordel, c’est bien!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *