IE3-1

Je dois vous faire un aveu : je ne suis pas fan de football. A part dans les grosses compétitions, je n’irais pas me poster devant un écran de télévision pour suivre un match. Donc quand Inazuma Eleven 3 : Foudre Céleste est arrivé à la rédaction, j’ai hésité pour me plonger dedans. Et pourtant, je me souviens de l’excellent Mario Tennis sur Gameboy qui avait su allier tennis et aventure passionnante. Je tente donc le coup avec ce titre de Level-5. Je prend mes cramponsn fais une bise à Zahia et c’est parti !

On est champion, on est tous ensemble

IE3-3

Vaillants et plus cultivés que Frank Ribéry.

Mark Evans est jeune, Mark Evans est populaire, Mark Evans est joueur de foot. Mais il est encore amateur au lycée sportif de Raimon. Quand une lettre du directeur arrivant chez ses parents lui demandant de venir au plus vite, il se prépare à la vitesse de la lumière et retrouve des amis sur le chemin. Ceux ci ont également été invités et se demandent ce qui peut bien se passer. Une fois les grilles de l’établissement franchies, la réponse est enfin donnée : le premier tournoi international de football va débuter sous peu et il faut former l’équipe du Japon (Inazuma Japan). Mark, voyant d’anciennes connaissances amies comme ennemies parmi les recrues, décide de laisser de côté le passé pour faire la meilleure équipe. Et c’est parti pour une séance de qualification pour déterminer ceux qui endosseront le maillot national. Viendront ensuite les inscriptions à la ligue internationale de football, et le tournoi a proprement parler contre les équipes les plus fortes du globe. On suit donc les différentes victoires ou déceptions des jeunes champions et de nombreux rebondissements interviennent dans l’aventure. Pourquoi la sélection de l’Australie en fait une affaire personnelle? Pourquoi l’entraîneur de notre sélection est si mystérieux? Pourquoi une histoire parallèle avec un joueur et sa copine aveugle (un come back dans la version de Feu) ? On se retrouve avec un feuilleton digne des feux de l’amour. Impression renforcée avec le découpage en épisodes et la présence de vidéos tirés de l’animé (basé sur la série de jeux). On sent la technique de Level-5 assez rapidement, la mise en scène rappelant par moments la saga Professeur Layton. Mais le coup d’envoi est sifflé, place au jeu.

IE3-5

Tout au stylet. Fans de Fifa, au revoir.

En route

Pour devenir champion du monde, il faut travailler dur. Les moments balles au pied sont différents suivant l’endroit où l’on se trouve. Si l’on est en entraînement au collège Raimon où dans la compétition internationale, on retrouve l’habituel jeu de foot à onze joueurs. Hors des terrains, dans les villes ou avec des rivaux, ce sont des défis à 4 contre 4 qui arrivent aléatoirement. Dans les deux cas, on établit la composition de l’équipe et on commence les hostilités. La jouabilité est cependant assez particulière dans le sens ou le joystick contrôle la caméra et pour effectuer toutes les actions, on passe par l’écran tactile. Par exemple, si on veut faire une passe, on va pointer au stylet le joueur sur qui doit arriver la balle. C’est assez déroutant dans un premier temps et cela ne se termine pas là. En effet si deux joueurs s’affrontent, ils useront de leurs points de technique et ses points d’énergie. Comme un guerrier de fantasy, en plus des techniques classiques du football, chacun pourra utiliser des techniques particulières. Mark Evans par exemple sortir le poing de la justice pour arrêter les balles, un autre joueur va écraser ses concurrents ou encore créer une dimension parallèle pour aller aux cages. Et c’est là le point fort du jeu : un Olive et Tom des temps modernes. Le côté délirant est maintenu pendant tous les matchs, même si ceux à 11 sont plus intéressants. Pour les défis il suffit de marquer un seul but, le plus souvent en faisant un unique dribble. Enfin la personnalisation des joueurs est de la partie, avec points d’expériences et inventaire de la tête aux pieds. Les problèmes arrivent à partir de ….MI TEMPS.

2 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] sont arrivés en France généralement 3 ans plus tard, pour un résultat un peu dépassé techniquement (les épisodes DS sont sortis sur 3DS). Avec le premier épisode de la série Go, l’écart […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *