Cover 1

La série Mario Party est devenue incontournable pour Nintendo. Comme pour Mario Kart, Super Mario ou Zelda, au moins un épisode est sorti sur chaque console (depuis les débuts sur Nintendo 64). Pour les détracteurs c’est « toujours la même chose », et ça ne risque pas de changer. Pour la cuvée 3DS, Mario Party se veut fun et promet d’utiliser toutes les avancées de la console. Bonne ou mauvaise pioche?

Des jeux

MPIT4Pour ceux qui découvrent le jeu vidéo, voici ce qu’est la licence Mario Party. En reprenant le principe du jeu de l’oie, chaque personnage se déplace sur une carte rappelant un jeu de la série (selon un nombre de tours défini). Les cases sur lesquelles peuvent tomber ces derniers sont soit des cases sans effet, soit des événements bons ou mauvais, soit des cases objets. A la fin de chaque tour, tous les joueurs se retrouvent autour d’un mini-jeu dont les résultats déterminent l’adresse de chacun. Il y a bon nombre de rebondissements et même après la fin de la partie le gagnant peut changer grâce à des bonus supplémentaires. Votre fidèle serviteur a passé de nombreuses soirées à manger sa manette avec 2 autres potes, tandis que le 4ème larron passe devant tout le monde grâce à des bonus de dernière minute. Terriblement frustrant et franchement fun, mais je m’égare Au fil des épisodes, certaines nouveautés sont apparues, comme les combats contre des boss, des mini jeux utilisant un micro ou un rythme bien plus rapide des parties. Qu’en est il du dernier épisode?

De la paresse

MPIT2Dans le cas de Mario Party Island Tour, on sent le jeu terminé selon un cycle de développement court. Dans les mini jeux, environ un quart sont des jeux de hasard: soit un choisit une plante à arroser en espérant ne pas se faire manger, soit on pioche un coquillage en espérant tomber sur une perle, etc… Dans tous les cas, le concept de ces jeux tient deux secondes avant l’ennui avec ses amis, et c’est encore pire en solo. Pour ce qui est des cartes dans lesquelles on évolue, elles sont inégales. Si le volcan de Bowser est assez bien pensé avec le principe « si tu perds tu gagne », la course de fusées est juste bonne à jeter. Les cases spéciales pouvant changer le cours du jeu sont trop peu nombreuses et même si j’ai dit qu’elles ont pu être frustrantes, ne pas les avoir l’est tout autant. Les mini jeux ne sont pas plus nombreux, et le bénéfice de les gagner est très faible : un dé supplémentaire. On a donc pendant la majeure partie du temps de jeu un sentiment de profond ‘je m’emmerde » en attendant de pouvoir avancer, surtout si l’on fait preuve de malchance en jouant quatrième après le lancement de dé. Une grande déception surtout si l’on s’est éclatés sur les précédents jeux.

4 réponses
    • Flbond
      Flbond dit :

      Ca me fait mal aussi que ça soit comme ça, ayant passé des moments d’enfer sur la N64 par exemple. Mais là un côté plutôt solo avec une grosse flemmardise ça passe difficilement.

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *