Call of ce père…

Des cinématiques en full HD magnifiques est criantes de réalisme

Des cinématiques en full HD magnifiques et criantes de réalisme.

Dans ce jeu, tout est pompé sur Call of, le gameplay, la maniabilité, les actions que vous effectuerez, c’est du Call of, dont une phase de sniping pompée directement sur Modern Warfare premier du nom. Tout ressemble à Call of, même la mise en scène qui nous en met plein la vue. Avec une bande-son de fou s’ajoute des graphismes saisissants, très beaux, les effets pyrotechniques sont saisissant et un soin a été apporté aux personnages et plus particulièrement  dans les cinématiques en full HD qui sont criantes de réalisme. Maintenant dans les FPS, la grande mode est de mettre une histoire sociale, histoire de dire qu’on défouraille pas pour rien et qu’a côté de sa vie de guerrier, notre protagoniste a une vie des plus complexes. Non mais vous imaginez votre Space Marine dans Doom avoir des problèmes de couple ?!

Carrément impensable! ceci dit, cet ajout est sympa et donne vie à MOH. La maniabilité Call of est parfaite, tout répond au doigt et à l’œil, elle reste simple et efficace. Ce que je regrette, c’est qu’on incarne des élites et qu’on a pas le droit à des interactions de combat poussées histoire au moins d’optimiser les capacités de l’unité. Au lieu de ça, on droit aux mêmes interactions que…devinez qui? CALL OF, et les mêmes bullet time que dans Modern Warfare, quand le héros pénétrait une pièce, et que l’action se ralentissait pour prendre le temps soit d’éviter de tuer des otages, soit de dézinguer vite fait les terroristes, eh bien MOH s’est dit « c’est pas mal, allez, on prend!!! » Ben oui, on va pas se fouler histoire d’attirer du monde! Ça marche, mais pour les anciens qui connaissent la saga, son histoire, ses jeux (Ah Soleil Levant….. Hum pardon), bref, Medal of Honor joue la carte du déjà-vu pour s’assurer un maximum de résultat, surtout après l’opus précédent, donc en misant sur un concept connu, le succès est là pour cet opus, cela confirmera le déclin ou le prolongement d’une saga légendaire qui hélas aujourd’hui commence à tomber dans la faille des jeux sans saveurs. Cet épisode n’est pas à blâmer non plus, il reste agréable et bien mis en scène, en essayant d’éviter la linéarité en proposant par exemple un niveau entier en véhicule en poursuivant un terroriste, ou de jouer un robot qui se faufile sous les décombres ou encore d’incarner un terroriste, ça reste un effort appréciable pour proposer de la variété et donner du peps à MOH.

2 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *