A retenir

La technique d’un petit jeu Dreamcast, excessivement bavard d’un anglais plutôt costaud,  un système de jeu obscur, le game design d’un jeu d’il y a vingt piges, et pourtant le charme opère. Blindé de tous ces fardeaux, ce jeu ne s’adresse exclusivement qu’à une petite communauté de gamers, durs, anglophone et tatoués, ces joueurs qui alignent les petites prod’s underground du RPG jap, qui se seraient déjà fatigués des plus grandes références du genre, et qui il faut se l’avouer, s’en foutent des critères de qualité traditionnels. Véritable doigt d’honneur au casual gaming, Mugen Souls recèle d’idées exotiques intéressantes et de bidouilles en tout genre dans les menus. Le résultat : une ode au grosbillisme, aussi riche et intéressante que « roots » sous tous ses aspects. Malheureusement moins marrant qu’un Disgaea, moins fou dans ses bidouilles qu’un Phantom Brave, moins calibré qu’un Pucelle Tactics, il s’avère assez difficile de conseiller Mugen Souls à des gens qui n’auraient pas encore découvert ces références, si proches qu’on en croirait des jumeaux, mais meilleurs quasiment partout. En résumé, un bon tactical de l’école moderne. Pas dément non, juste bon. 

Informations sur le jeu

Plateforme : PS3

Genre : tactical RPG

Développeurs : Compile Hearts

Éditeur : Idea Factory & Nippon Ichi Software

Date de sortie : Septembre 2012

Bloodevil

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *