Et pourtant…

La quête principale vous tiendra en haleine durant de nombreuses heures. Compter entre 15 et 20 heures pour finir le jeu d’une traite. Maintenant si vous le faite à 100%, ne comptez pas moins de 80 heures de jeu. En effet, Nier propose de très nombreuses quêtes annexes et pas moins de 4 fins différentes, donc il y a du taff. Sans compter que pour vraiment comprendre le jeu il faudra le refaire plusieurs fois car de nouvelles données vous seront révélées. Pas mal pour un action-RPG. Nier n’a qu’un seul défaut, c’est ses graphismes ! Ces derniers sont tous simplement indignes de nos consoles actuelles. Les décors sont mal exploités, et vide pour la plupart. Mais Nier se rattrape quand même au niveau de l’animation. Nous l’avons dit plus haut les personnages sont bien animés.

A retenir

Nier n’est pas une beauté graphique, mais possède un gameplay, une durée de vie et une bande son d’un très haut niveau. Il devrait ravir la plupart des joueurs qui se décideraient à se lancer dans l’aventure. Alors n’hésitez pas, vous pouvez vous procurer ce hit qui le mérite amplement pour une vingtaine d’euros… Sur ce j’y retourne…

Informations sur le jeu

Plateforme : Playstation 3 / Xbox 360

Genre : Action RPG

Éditeur : Square Enix

Développeur : Cavia

Date de sortie : 23 avril 2010

Suke

 

 

8 réponses
  1. Toma Überwenig
    Toma Überwenig dit :

    Suite à la lecture de ton test, j’ai chopé le jeu direct (en me disant que, toute proportion gardée, ça me fera patienter pour Xenoblade), et je me suis pris ma petite claquounette!
    Malgré un vrai gros problème de caméra dans les combats « classiques », les créateurs ont su tirer partie des angles fixes pour nous faire basculer par moment vers ‘un Zelda époque pré 3d, à d’autres vers un jeu de plateformes 2d, et ce ne sont que deux parmi pleins d’idées audacieuses plus ou moins heureuses mais qui ont le mérite d’être là.
    On visite volontiers les plaines et il y a de la quête secondaire. Et pour l’instant, ça sent la tension dramatique.
    Bref, merci de m’avoir fait découvrir cette petite perle qui assure malgré son coté graphique…euh disons « daté »!

    Chose amusante, au Japon, ils avaient décidé de sortir Nier avec comme héros un grand frère, genre minet éphèbe classique dans les J-rpg, mais lorsqu’ils présentaient le projet aux étrangers, les réactions étaient toujours les mêmes, à savoir que le héros faisait pitié, tout gringalet avec sa grosse épée. D’où le fait que chez nous ils nous aient mis un mec, un vrai, avec du muscle, de la cicatrice, et du cheveux gris (et un peu une tête d’opération de chirurgie esthétique loupée, mais bon…), là où au Japon, ils ont eu Nier Gesthalt avec notre bon gros barbare, et Nier Replicant, avec le jeune minet.
    Je ne sais pas par contre de quelle autre manière les jeux diffèrent.
    Voilà pour les potins du jour!!!

    Répondre
  2. Suke
    Suke dit :

    Merci pour ce com toma sa fait plaisir
    Entre replicant et gesthalt aucune différence visiblement

    Je pense que tu n est qu au début mais tu va voir le jeu vaut vraiment t le détour surtout si tu le recommence

    Amuse toi bien

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *