On a fait des travaux d’agrandissement

Cette dernière est notamment servie par des musiques électros psychédéliques qui accompagnent à merveille les flux de lasers par exemple. Ceux-ci sont souvent là pour déplacer les cubes à déposer sur les interrupteurs, quand il ne faut pas les orienter vers des boutons. Car la mécanique Portal, c’est cela: des salles qui se succèdent et dont il faut sortir par la voie des méninges grâce à un gun qui crée des portails qui communiquent entre eux. La maitrise de la physique des sauts est toujours excellente et elle accueille des petits nouveaux. En plus des portails classiques, Portal 2 propose des peintures de couleur azur et orange, respectivement pour rebondir et accélérer. Elles sont en fait l’héritage du vieil Aperture Science que Chell va visiter. Elle y découvrira les origines de tout ce toutim. Il y baigne une vraie atmosphère des années 50 qui n’est pas sans 991073_20110420_640screen010rappeler une certaine Rapture. Le soft gagne ainsi en profondeur de champ, les niveaux et les énigmes sont plus grands, plus élaborés. Et toujours dotés de ce génie qui en font des casse-têtes aussi difficiles que finalement logiques. Se détendre, se divertir, rire et réfléchir: la formule est simple et à la fois savante. Quoiqu’il en soit, elle est efficace et on en redemande. Tant mieux, le mode coopération et les éditeurs de niveaux sont là pour prolonger le plaisir.

A retenir

A part sa fin qui n’est pas aussi marquante que celle du premier épisode, mais qui reste tout de même de très bonne facture, Portal 2 est une suite magnifique et supérieure. Tout y a été sublimé, peaufiné: le gameplay, l’humour grinçant voire noir, les énigmes, l’ambiance. Il est le titre dont le concept de Valve avait besoin pour transformer le bel essai de 2007. Surtout, la franchise Portal est de celles qui fédèrent une communauté et ce n’est pas notre Karrie qui va dire le contraire. C’est probablement le gage des licences de jeu vidéo qui durent et marquent. Le gâteau est exquis et ce n’est pas un mensonge.

Informations sur le jeu

Plateformes : PC – Mac – PS3 – Xbox 360

Genre : FPS – Réflexion

Développeurs : Valve Corporation

Éditeurs : Valve Corporation

Date de sortie : Avril 2011