Aussi étonnant que cela puisse paraître, peu de jeux sont sortis sous la licence Retour vers le futur depuis la sortie du premier film en 1985. Une trilogie est bel et bien sortie entre 1985 et 1990 mais elle n’a pas marqué les esprits. 20 ans après, Telltale Games tente de faire renaître la série sous forme de point’n’click en proposant un jeu découpé en épisodes comme le studio en a pris l’habitude avec tout ses projets. Malheureusement, malgré de bonnes idées, le jeu ne réussi pas totalement à séduire.

Nom de Zeus !

80’s obligent, Le jeu se devait d’adopter une patte visuelle et des couleurs plutôt criardes proches de celles du film. De ce point de vue-là, le pari semble réussi et la direction artistique choisie colle bien à l’univers et aux personnages. En effet, l’approche cartoon des graphismes est agréable et nous donne parfois l’impression de regarder un dessin-animé américain moderne visuellement assez proche d’un Jimmy Neutron par exemple. Si l’ensemble est donc réussi, il est tout de même dommage de voir que certaines textures sont moins réussies et que les animations ne sont pas toujours bien calibrées. Les décors sont plutôt variés et il est toujours agréable de pouvoir parcourir des lieux semblables à ceux du film. Côté sonore, on peut clairement dire qu’ils ne se sont pas moqués de nous. Que ce soit au niveau de la bande originale avec la musique originale des films ou que ce soient avec des doublages convaincants ( On a même le droit à la voix de Christopher Lloyd dans son fameux rôle d’Emett Brown), on prends plaisir à les écouter. Petit bémol néanmoins, le jeu est uniquement doublé en VO mais les sous-titres seront là pour palier à ce très léger défaut. Même si techniquement Retour vers le futur accuse quelques lacunes et autres bugs, l’univers est respecté et le tout, qui reste très agréable à l’oeil, fait la force du jeu. Mais ce serait trop facile de s’arrêter à l’aspect visuel du titre, le reste du jeu, lui, n’est pas aussi reluisant.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *