Ne pas aimer les persos, c’est un problème, je suppose ?

Je sais pas ce qui s’est passé entre le 1 et le 2, mais j’ai l’impression qu’il a perdu ses illusions, non ?Je vais être franche, j’ai pas réussi à accrocher, mais OUI, il y a du bon contenu dans Risen 2. Je précise. Les défauts que l’on constate dès les premières minutes du jeu se confirment de plus en plus au cours de l’aventure, même si en montant en puissance, on se bouffe moins de game over – bien qu’à mes yeux les combats à l’épée restent un putain de pensum ultra galère. Bon, je n’ai pas écopé de trop de bugs, mais beaucoup ont décrié cet aspect ; moi ça a été, donc je peux pas dire. Là où le bât blesse, personnellement, c’est que je n’arrive pas à m’attacher aux personnages. Y a de la matière, peut-être, mais moi je les aime pas. Chais pas, y a pas le feeling, ça clique pas. Bon, qu’ils aient l’air con en parlant, on peut passer outre, mais même leurs interactions, en elles-mêmes, sur le papier, ne parviennent à m’émouvoir. Il y a quelques gemmes de dialogue, mais il faut aller chercher loin, et même si certes, un RPG n’est pas censé être le summum du fun en terme de jeu – en somme, c’est long et parfois chiant mais on aime quand même évoluer dans un monde et l’impacter par nos choix – je me suis ennuyée. Tout simplement. Notez soit dit en passant que ceci est une remarque extrêmement subjective et que VOUS pourriez trouver votre bonheur, et non, je ne vous taxerais pas de mauvais goût, d’autres joueurs ont beaucoup aimé ces persos, moi je devais être distraite. Et pas très convaincue par les doublages. Si déjà ils n’arrivent pas à bouger correctement, il faudrait au moins que le doublage soit sympa. Mais honnêtement, j’ai eu l’impression que pas mal d’entre eux – dont le héros – n’en avait pas grand-chose à foutre, et ce en version originale. C’est pas ultra-catastrophique, on n’est pas au niveau d’un Elcor dans Mass Effect, mais ça n’aide pas vraiment le joueur à s’impliquer.

Mes quêtes bien-aimées de chasse au trésor et autres flibusteries

Bon, question scénario, ça va pas trop loin non plus : en gros, vous faites partie de l’Inquisition, vous vous infiltrez chez les pirates pour une mission de la plus haute importance, c’est-à-dire continuer à poutrer des démons (on me souffle dans l’oreillette, en tant qu’hérétique, que le héros sans nom a déjà tué un gros méchant dix ans avant ce Risen-ci), et puis lutter contre un vilain Dieu. Mais je suspecte que c’est plus l’ambiance qui accroche que le synopsis strico sensus du jeu. Quand on regarde d’ailleurs, beaucoup d’excellents RPGs ont des scénarios qui, sur le papier, ont l’air ultra conventionnels. En gros c’est sauvez le monde en tuant les méchants, mangez-vous deux trois révélations au passage, faites deux-troix choix cruciaux et continuez votre route avec le sourire. C’est pas ça qui compte. Ce qui est sympa ici au-delà du scénario ultra-classique, c’est déjà, d’une part, l’ambiance qui donne envie de dire bonjour aux gens en gueulant “ARH!!!” mais aussi, et surtout, la liberté d’action. Autant au début, bon, on vous aiguille beaucoup, c’est normal, ça commence… mais après, vous allez où vous voulez, et c’est immense. En tout cas ça paraît immense, car vous aurez toujours un truc à faire où que vous alliez. Autre note très positive sur les quêtes annexes : on est pas surchargés de quêtes Fedex qui vous oblige à repartir à l’autre bout de l’île/du continent/du monde/ de la galaxie (rayez la mention inutile). Et puis vous pouvez aller chasser du trésor ou faire du pillage, ou encore poutrer des monstres si ça vous chante. Le système de compétences est plutôt sympa, vous devez répartir vos points de gloire (= XP) judicieusement entre les 5 compétences proposées car le jeu en est plutôt avare. Un RPG qui oblige à réfléchir sur sa fiche de perso. Ça, j’aime bien. Beaucoup, même. D’autant que, si au début on galère comme un chien, à la fin on sent sa puissance augmenter, on sent que non, on se fait pas chier à choisir soigneusement ses compétences pour rien, vous connaissez ce délicieux sentiment de montée en puissance dans les RPG…

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *