SE3-1

Guten Tag mes amis! Aujourd’hui nous allons tester un autre jeu sur la Seconde Guerre Mondiale. Non non ne partez pas ! Ici, pas de France ou de Berlin dévastée mais un détour par la chaleur de l’Afrique du Nord. Et pour débiter du nazi (et de l’Italien), on a l’arme la plus détestée des joueurs en ligne : le Sniper. Reste à savoir si ça reste suffisant que Sniper Elite 3 fasse oublier un thème ultra usé en jeu vidéo, surtout que les deux premiers épisodes n’ont pas été marquants.

 

UN HEROS COUILLU

 

Le nazi dans son milieu naturel.

Le nazi dans son milieu naturel.

Avant de parler du jeu, une petite aparté. Rebellion Developments est un studio qui m’a donné une de mes plus grandes frustrations (Rainbow Six sur PS1) et une de mes meilleures expériences (Aliens VS Predator 1999 sur PC). Assez logiquement j’ai commencé ce jeu…complètement dans le flou question attentes. Concernant le jeu, on reprend le rôle de Karl Fairburne, le héros solitaire et bourru de la série. Ce dernier est envoyé en Libye Italienne afin d’infiltrer les bases de l’Axe pour tuer le général Vahlen et détruire une arme secrète dévastatrice. Un petit sourire c’est emparé de moi à ce moment là (pour l’Histoire pas pour les nazis). Enfin un jeu sur le trop rare thème du Deutsches Afrikakorps, ce bataillon du désert de l’armée de l’Axe, dont le dirigeant le plus connu est Erwinn Rommel. Malheureusement ce n’est qu’un prétexte lointain pour justifier un parachutage sur le territoire ennemi. On croisera quand même quelques haut gradés de l’époque mais c’est bien la seule chose qui nous rapproche de l’Histoire. Du reste, dans ce qui fait office de mode histoire, nous commençons par la perte de Tobrouk qui fait office de tutorial. Le chemin y est assez assez linéaire, et chaque élément de gameplay y est expliqué. Ce n’est qu’à partir du second niveau ou la nouveauté de Sniper Elite 3 apparaît : les mondes ouverts.

 

GUERRE EN MONDE OUVERT

SE3-2

Toi tu vas morfler.

Sniper Elite 3 est ce qu’on appelle un sandbox, c’est à dire que contrairement à ses prédécesseurs, le jeu propose des zones ouvertes comme niveaux. Pour continuer sur le niveau 2, des officiers sont a éliminer. On peut soit trouver un nid de sniper pour toucher les cibles en hauteur, soit poser des pièges sur leur passage, soit la jouer en mode infiltration ou encore attaquer de manière un peu plus frontale pour résoudre les objectifs principaux ou secondaires. Dans chaque cas l’arme de prédilection (ainsi que le point fort du jeu) entre en scène : le fusil sniper.  Plusieurs modèles peuvent être récupérés mais le principe est le même. En faisant attention d’être à couvert, la visée se fait en deux niveaux de zoom. Une fois la cible en vue, n’espérez pas tirer tout de suite: il va falloir contrôler les mouvements du fusil, la respiration ou encore le vent. Si bien que chaque tir réussi procure une intense satisfaction confirmé par une kill cam (une caméra montrant la partie du corps explosant sous l’impact). A savoir que chaque niveau de difficulté augmente le réalisme des contrôles. D’autres armes existent dans le jeu, comme le Weldrod étant un pistolet silencieux ou différentes armes automatiques. allant des pistolets mitrailleurs aux tourelles.  Toujours dans un souci d’immersion, certains éléments du décor peuvent être utilisés à son propre avantage. Les générateurs par exemple produisent assez de bruit pour couvrir les tirs du fusil, les hautes herbes aident à se camoufler et l’utilisation des explosifs permet de stopper les convois. En résumé une assez grande liberté d’action, sur 7 niveaux à terminer de plusieurs manières. De quoi mettre tout le monde d’accord. Quoi que…

 

GUERRE OLD SCHOOL

Head Shot!

Head Shot!

Malheureusement tout n’est pas parfait dans le désert à commencer par la non intelligence des soldats. Les mouvements de ces dernier rendront nostalgique Greyfox0957 tant ils rappellent les soldats de Metal Gear Solid 1. Si l’on se fait repérer, une alerte est enclenchée et il faut s’enfuir. Le champ de vision des ennemis ne dépassant pas 30 cm, il suffit de se cacher dans une maison pour être tranquille. Et au cas où certains soldats ont récupéré quelques neurones, une utilisation du pistolet silencieux est la plus fréquente porte de sortie. Ce jeu du chat et la souris plombe pas mal le jeu, et nous montre que le sniper est finalement plus long et moins gratifiant que d’être dans le frontal. D’autant plus que les niveaux, même s’ils sont vastes, sont assez répétitifs dans les objectifs. On a donc moyennement envie de refaire de plusieurs façons une mission ou il faut récupérer 3 papiers aux 3 mêmes emplacements, avant de tuer 3 officiers. Un défaut plus spécifique aux mondes ouverts qu’au jeu lui même, mais qui retire de la personnalité ici. Enfin la version PS4 se paye le luxe d’être un peu moins aboutie techniquement que les jeux sortis sur les consoles 7 ème génération, avec quelque bugs en plus. Des défauts qui ne font pas de Sniper Elite 3 un jeu mauvais, mais plus une ébauche qui demande plus de travail. Peut être avec des DLC?

 

DLC AYANT DEPASSE LA DLC

Cette veste blanche va faire Führer

Cette veste blanche va faire Führer

C’est un peu la tradition de nos jours, il faut des DLC. Au delà des habituels packs d’armes et de cartes, le plus intéressant reste les nouvelles mission. A votre avis : si un jeu se passe pendant la Seconde Guerre Mondiale, qui peut on mettre en boss ultime en DLC? Hitler bien sur. Dans la mission proposée en téléchargement, le Fhürer a été repéré en Afrique du Nord. D’après les services de renseignement, ce n’est pas un sosie, ce qui va permettre de porter un coup fatal au IIIème Reich en l’éliminant. En soit un niveau intéressant , où le plaisir de se faufiler de plusieurs manières pour tuer Adolf sous toutes les coutures est présent. Le problème est que ce DLC était déjà dans Sniper Elite V2, ce qui rend le prix de 8 euros d’autant plus cher. Un deuxième DLC,  disponible pour le moment sur PC (à l’heure de l’écriture de ces lignes), est plus original : il faut sauver Churchill. Réparti en 3 missions, le sauvetage s’effectue durant la (véritable) conférence de Casablanca en 1943 avec un accent (promis) mis sur l’historique. Reste à attendre sa sortie sur console pour voir si dans les faits la nouvelle mission se démarque de la chasse au premier des nazis.

 

A retenir

Sniper Elite 3 est un peu le panzer entre deux chaises. Un soin tout particulier a été apporté au réalisme des armes, et à l’adaptation du joueur dans les environnements maintenant ouverts. Par contre le jeu est techniquement en retard, assez répétitif avec une IA moyenne. En résumé, les joueurs assez bons publics et amateurs de guerre contre les nazis apprécieront le jeu pour ce qu’il est; les autres attendront une mise à niveau dans un probable 4ème épisode.

Informations sur le jeu

Plateformes : PS3- PS4 – One – Xbox 360 – PC

Genre : FPS

Développeurs : Rebellion

Éditeur : 505 Games

Date de sortie : 27 juin 2014

 

Flbond

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *