,

[LES TEMPS MODERNES] XCOM Enemy Unknown : un jeu comme on en fait plus…

Cover

Vous ne le savez peut-être pas mais XCOM est une vieille série. Et ouais. Ca vous en bouche un coin, n’est-ce pas ? En attendant, elle n’était plus très connue du fait qu’elle est tout d’abord l’une des très rares représentantes de son genre, que les derniers épisodes dataient déjà de quelques bonnes années et que son ambiance n’est pas spécialement « glamour ».Pourtant, ce titre là à la saveur de ces jeux typiques du PC, au gameplay si spécifiques et qui ne plairont qu’à une certaine tranche de joueurs, tout simplement car il s’avère très particulier et pas particulièrement vif. Vous allez vite savoir pourquoi.

Back to the 90’s

Alpha Tango Charlie !

Alpha Tango Charlie !

Remettons les choses dans son contexte, XCOM n’est pas sexy et ne l’avait jamais été dès lors. Baignant dans son ambiance SF plus orientée vers la série Z que par le style plus léché d’un Star Wars, ce n’est pas l’esthétique qui séduira ni ses graphismes d’un ancien temps. Car oui, cela fait longtemps que la mode de l’alien aux yeux en amande et du trio de couleurs bleu/violet/vert ne séduit plus. Beaucoup trouveront ça moche, et on ne pourra pas leur donner véritablement tort, d’autres révéleront leur nature d’indécrottable optimiste en affirmant que cela sent bon le mauvais goût, argument que l’on ne peut pas non plus réfuter, quand on s’y attarde. Mais tout l’intérêt de XCOM Enemy Unknown n’est pas véritablement dans son apparence. Non, il demeure dans son gameplay proche du tactical rpg où l’on contrôle une équipe de soldats spécialistes de la chasse à l’envahisseur extra-terrestre plus rigolo que terrifiant. Un gameplay au tour par tour où il sera nécessaire de mesurer les distances de déplacement de vos personnages pour optimiser à la fois les chances d’attaquer avec précision, sans se prendre trop de contre-attaques dans le buffet. Car oui, toute la difficulté réside dans cette absolue nécessité de peser les risques que vous prenez à chaque action, d’autant que chacun des membres de votre escouade n’obéira pas forcément aux mêmes règles. Ne vous avisez donc pas de placer vos snipers en première ligne, ni d’éloigner vos équipiers de soutien trop loin des tanks, par exemple, car un mauvais calcul peut être vite puni par un tir de laser violacé particulièrement violent.

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *