La vision actuelle de nos jeux rétro

L’HUMEUR YACISTE 30 : réalité ? Punition exemplaire !

0

Salut mon serpent ! Tu te portes bien j’espère !

Mieux que moi en tous cas ! Car je devrais être dans une colère noire. Oui. Car moi qui aime à penser que le jeu vidéo se doit d’être chimérique, loin de cette « vraie vie » qui regorge de problèmes là où le jeu vidéo ne devrait être que plaisir, je viens de m’apercevoir qu’en réalité, c’est tout le contraire. Oui, le jeu vidéo est beaucoup plus punitif et punisseur que la vraie vie. Et crois-moi mon ami à écailles, ce constat m’en coûte et m’ébranle (le premier qui rigole n’est qu’un immature).

Prenons plusieurs exemples.

Pourquoi après plusieurs heures de partie sur Super Mario World, l’infect Tubular vient m’ôter mes espoirs de no-miss et ainsi massacrer mon objectif d’enfin réussir à capturer en vidéo une partie impeccable sur le meilleur jeu de plates-formes de la Création ? Une simple demi-seconde de décalage et voilà des heures de gameplay ruinées ! Pourquoi une seule balle perdue tirée de nulle part vient-elle écorcher fatalement le fuselage de mon engin dans l’un des écrans les plus calmes de Thunder Force III, annihilant ainsi définitivement la propreté de ma partie entière ? Pourquoi un simple écueil vient-il ainsi délibérément anéantir les efforts accomplis jusque là ? Pourquoi après autant de longues voire très longues minutes passées à endurer la chute inexorable et intransigeante des tetrominos, il suffit donc d’un seul de ces blocs quadruples pour totalement chambouler mon bel édifice et m’envoyer me faire foutre comme un incompétent de la manette, moi qui ai consacré des années de mon temps précieux (oui car avec l’âge qui avance, je me rends compte que le temps est précieux) à Tetris ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi ? Pourquoi le tiers du quart d’une seconde d’inattention doit-il avoir des conséquences si dramatiques mon serpent ?

Quand la réalité rattrape certaines consoles, c’est triste…

Le jeu vidéo est décidément bien cruel juge. Pour un rien, il t’envoie à l’échafaud. Oui je sais, tu pensais que j’étais parvenu à ainsi dominer mes réactions face à l’échec, et c’est bien le cas, c’est d’ailleurs pour ça que je ne fais qu’écrire ce présent laius pour en parler et que je ne suis pas allé saccager une permanence du MEDEF ! Le plus étrange, c’est qu’une fois l’instant fatidique d’inattention passé et donc la partie anéantie, je n’arrive plus à m’énerver et il m’arrive même bien souvent de continuer la partie et cette fois sans réelle autre motivation que de ne pas abandonner un jeu cours. Car ça ne se fait pas, c’est un manque de savoir-vivre ! Et bien souvent, comme mon objectif est foutu, l’adrénaline retombe et là, je finis par faire des prestations à nouveau sans reproche…Et si finalement se fixer des objectifs n’était en fait que s’ajouter une bien pesante contrainte qui génère une trop mauvaise adrénaline ? J’espère que tel n’est pas le cas car cela signifierait que je fais fausse route depuis plus de vingt ans !

Mais oui mon serpent, il suffit d’un rien pour détruire un tout. C’est aussi pour cela que je dis, énonce et maintiens que l’endurance est un aspect fondamental d’un joueur en quête de performance. Et plus on s’y fait, plus on arrive à s’étonner de ses prouesses, et aussi, comme tu le sais déjà, de voir ses réactions élémentaires anesthésiées ! Là je viens de rater un speedrun sur Super Mario Land à cause d’un seul mauvais calcul survenu sur l’avant dernier stage, et ma colère finalement ne se manifeste pas…ou si peu : je ne lui dois finalement qu’ne humeur de plus !

Quand la réalité rattrape certains individus, c’est déjà plus gai !

Retiens bien ça mon serpent : parfois, de petits gestes d’apparence insignifiante peuvent avoir des conséquences dramatiques, et ceci dans le jeu vidéo comme dans la réalité. Pourquoi Yul Brynner a-t-il fumé sa première clope ? Pourquoi Renaud a-t-il éclusé son premier verre ? Pourquoi Kurt Cobain a-t-il goûté à l’héro ? Pourquoi mon spermatozoide a-t-il doublé tous les autres ?Mais pour finir, je suis tout de même au courant qu’aujourd’hui, on peut faire comme Madame Lagarde, c’est-à dire accomplir une négligence à 400 millions d’euros et ne pas être sanctionnée. On peut rester en liberté et régner sur un fief de Levallois quand on traîne moult casseroles si on s’appelle Balkany. On peut congeler huit bébés et se présenter comme une victime si on a la chance de s’appeler Véronique Courjault. Ce qui tend à prouver, contrairement à ce que je croyais, que la vraie vie serait moins sévère que le fait d’avoir un bref moment d’inattention dans un jeu vidéo…Mais heureusement, un SDF de 18 ans qui vole du riz et des pâtes à Figeac prend deux mois ferme dans les geôles, et qu’on pense à éteindre la Tour Eiffel pour montrer qu’on n’est pas d’accord avec le massacres des populations civiles d’ Alep, assez loin d’ici ! Finalement non, la réalité est bel et bien plus punitive que le jeu vidéo. Manquerait plus de devoir demander à MM.Poutine et Trump si j’ai encore le droit de jouer ou de lire Charlie et Le Canard !

Me voilà rassuré. Ne serais-je donc finalement qu’un beau salopard…

Merci de ton oreille mon serpent, et ne fais pas cette tête-là voyons !

Yace, Vieux grincheux pas si vieux.

Merci à José à nouveau pour ses dessins.

Partagez l'article !

A propos de l'auteur

Photo du profil de Yace

Joueur qui balance entre deux âges, plutôt des neiges d'antan que de la dernière averse. Révolté permanent, contestataire patenté, il n'y a que les jeux vidéo et la grammaire française dont j'accepte de suivre à peu près les règles, dans l'ivresse des pixels et des mots.

Laisser un commentaire