Mes respectables salutations mon serpent. J’espère que tu te portes bien !

Vois-tu mon reptile, j’ai toujours pensé que c’étaient les finalités qui justifiaient les actions humaines. Faire quelque chose sans but particulier, c’est juste ne rien faire en fait ! C’est pourquoi j’ai un certain respect pour tous ces gentils messieurs qui nous font l’insigne honneur de partager leurs vidéos de jeu. Mais du moins quand il y a quelque chose à en tirer…La condition sine qua non d’une vidéo légitime à mon sens est d’au moins one-créditer le jeu en question, ou pour causer dans une correcte langue de Julien Doré, d’arriver au bout du programme en un seul et unique crédit, et sans apporter une quelconque modification aux ressources que le jeu a la générosité de vous octroyer au début. Ou alors de modifier à la hausse le niveau de difficulté, ce qui fait toujours plus classe dans l’intitulé de la vidéo ! Ouais, mode « Hard » ou « hardest », ça en jette je trouve. Et puis, qui peut le plus peut le moins. Et j’en viens donc au sujet de cette digression hebdomadaire, en me posant -et en TE posant- la question : pourquoi foutrebleu fleurissent autant de vidéos sans intérêt ?

Il y a pourtant tant à faire….

Ces vidéos sans la moindre parcelle de justification, et donc qui ne représentent qu’un néant visuel ? Et ce qui est encore plus rageant/incompréhensible/stupéfiant (rayer la mention inutile) est de voir que ces pertes de temps et de bande-passante sont devenues si institutionnelles qu’on les a même baptisées et désormais désigne sous l’anglicisme « let’s play ».Sans déconner du chapeau mon écailleux dépositaire de mes humeurs, quoi de plus inutile, de plus con même que ces vidéos ? Il y eut quelque temps, je t’avais exposé mon ressenti face aux vidéos d’unboxing, et sans tempérer mon propos à ce sujet (et puis tu commence à me connaître, bref tu te doutes bien qu’il pleuvra de la matière fécale le jour où je relativiserai un tant soit peu mes propos)…Et bien les vidéos de let’s play sont du même tonneau, et peut-être même pires encore. Franchement, où trouver un quelconque intérêt dans la vision de ces segments temporels, purs produits d’apprenties starlettes du gaming en mal de reconnaissance et au pseudo tout droit pris de Dragon Ball ou des Transformers ? Quand un petit puceau de seize ans (car oui, et contrairement à ce que certains de ces merdeux expriment, à seize ans ils sont encore fort ignorants des choses de la vie et pour plusieurs années encore !) a suffisamment tanné ses parents pour avoir son jeu ou sa nouvelle console (et la Switch de Nintendo a-t-elle déjà du provoquer bien des engueulades entre papa SMICard et fiston cancre), pourquoi se croit-il obligé de de suite nous faire « profiter » de sa découverte dans une vidéo sans autre but que de dire, de façon déguisée « ouais, j’ai eu mon jeu et je le prouve par la bêtise d’une vidéo » ?

Le pire étant atteint par ces groupes de petits puceaux, les merdeux, les trous du cul que vitupérait avec tant de verve l’inénarrable Professeur Choron (un professeur dont j’aurais aimé suivre les leçons ce type !) et qui se répandent en vulgarités et autres private jokes…Ou pour parler en une plus correcte langue de Jul, en plaisanteries approximatives qu’ils sont les seuls à comprendre et qui, par voie de conséquence, ne font rire qu’eux-mêmes.Par saint Pixel, ou plutôt sainte 3D de mes deux par les temps actuels, quel enrichissement peut-on tirer d’une heure ou plus de vidéo d’un jeune jouvenceau boutonneux au visage couvert d’acné et à l’épiderme tartiné de sébum gras dont le seul passe-temps serait de dire toutes les trente secondes « putain de ta mère j’ai perdu » ou « putain jeu de merde où je crève tout le temps » ? Si ledit jouvenceau sébacé avait deux sous de jugeote, il se dirait tout simplement qu’il est on ne peut plus normal de perdre dans un jeu que l’on ne maîtrise pas, et comme tu le sais aussi mon serpent, il est très recommandé de perdre pour apprendre de ses erreurs…Au surplus, appeler ces vidéos, enfin ces pertes de temps des let’s play est une connerie en soi, car pendant que l’on « regarde » ces « oeuvres »…et bien on n’est précisément pas occupé à jouer ! Quand l’ex-trublion Antoine de Caunes déclarait que ceux qui matent ces « joueurs » n’ont pas autre chose à foutre, cela avait entraîné une véritable levée de boucliers de cette armée de jouvenceaux truffés de comédons au point même que monsieur de Caunes eût présenté des excuses. Mais mon bon Antoine, point n’était besoin de ton amende honorable, tu avais parfaitement raison ! Seulement, il est difficile d’avoir raison seul envers et contre tous. Et avoir raison trop tôt, c’est avoir tort comme le disait déjà la très spirituelle Marguerite Yourcenar. Je disais plus haut qu’il était normal et nécessaire de faire des erreurs pour apprendre. Vois-tu mon serpent, ce principe pourtant empreint d’une certaine sagesse et même d’une sagesse certaine souffre une exception : la parenté. Surtout pour les géniteurs de ces petits jouvenceaux à l’épiderme moucheté ! Ces pauvres couples, eux, ne peuvent corriger l’erreur d’avoir mis au monde un auteur de let’s play. Cela s’appellerait de l’infanticide et cet acte tombe sous le coup de la loi pénale et du trop méprisé commandement « tu ne tueras point… »

Pour tous les auteurs de vidéos let’s play…Avec les compliments de Yace.

 

Allez mon serpent, j’ai relevé quelques-unes de ces vidéos parmi les plus grotesques. Ca te tente, une petite soirée bad taste party, ou pour parler une langue de Maître Gims plus chiadée, une soirée de second degré subtilement rigolarde aux dépens des ces jouvenceaux qui se délectent de leur mucosités séchées ?

 

Yace,

vieux grincheux pas si vieux.

 

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *