L’HUMEUR YACISTE 48 : Adopte un joueur

0

Coucou mon serpent ! Comment tu rampes ?

Au hasard de l’une de mes errances histoire de rassurer ma compagne en lui disant que je sors, que je ne reste pas enfermé et aussi que je la laisse un peu tranquille qand je ne suis pas là, j’ai été saisi brusquement d’une intense réflexion qui, comme d’hab, part d’un rien pour en arriver à ce qu’elle serait si elle devait être rattachée au jeu vidéo. Je te laisse en juger. Les oreilles farcies du duo Tétéou par Jacky du Club Do et Lio la morue vulgaire (oui je dois pas être bien dans ma tête pour écouter ça), je remarquai avec un rien d’agacement une publicité pour le spirituel site Adopte un mec, et son subtil logo stylisé montrant une Madame foutant un Monsieur dans son chariot comme elle le ferait d’un pot de moutarde ou d’une boîte de tampons. Bien évidemment, je n’ose imaginer quel scandale nous serait fait par ces féministes de tout poil (et de tous poils !) si existait un site comparable intitulé Adopte une meuf avec en logo un Monsieur qui flanquerait une Madame dans son chariot comme il le ferait d’un paquet de jambon sous cellophane ou de crème à raser ! Le sexisme fait râler, et la misandrie fait vendre…
Et bien je me demandais mon ami ce qui donnerait un site intitulé Adopte un joueur. Oui, d’ailleurs je me demande comment bordel personne n’a encore eu cette géniale idée d’un site de rencontres uniquement dédié aux gamers. Après tout, il existe bien des sites de baise programmée ou de râteaux en puissance réservée à une clientèle triée sur le volet ! Rencontres pour individus obèses, pour individus de confession chrétienne, juive ou musulmane, tout est bon pour faire du fric sur la détresse sentimentale de pauvres hères enclins au communautarisme dans notre belle république et sa liberté, son égalité et sa fraternité… Mais si un jour cette généreuse initiative devait se concrétiser, tu imagines un peu ? Bon, on finirait sans doute par virer au site de rencontres pour gays et bisexuels, car  vue la pauvre proportion de joueuses, les amateurs du sexe faible (enfin faible, c’est juste une façon de parler, messieurs/dames les féministes velus et velues, rangez vos instruments de torture), les unions d’ordre strictement hétérosexuel feraient minorité. Bon, mais au delà de cela, et puisque le communautarisme haissable se manifeste partout, des cages d’escalier aux sites de rencontres pour queutards en manque et autres mal-baisées de l’existence, il faudrait presque s’estimer heureux de nous voir, nous autres amateurs de jeux vidéo, épargnés de cette sordide mode, de ce sinistre cirque, de cette triste lubie.
Je pense déjà à quel point il serait comique de vouloir créer des couples hétérosexuels, bi, gays ou lesbiens suivant les goûts de chacun en matière de jeu vidéo ! Et en ce qui me concerne, j’ai la chance d’avoir une compagne dont le jeu est la dernière préoccupation. Oui, c’est une chance, car on n’ayant qu’un intérêt lilliputien pour cette discipline, elle ne risque pas de squatter mes consoles  et ainsi de m’empêcher de jouer ou de râler après je ne sais trop combien de tentatives. Preuve de deux choses : l’amour véritable se juge par d’autres éléments que les goûts de chacun (moi j’aime les piments forts et les tripes, ma femme déteste mais aime la mayonnaise et les Choux de Bruxelles, moi je déteste), et je ne peux que reconnaître avoir eu bien de la chance d’être avec elle. Car et tu es bien placé pour le savoir mon reptile, je suis un véritable défi lancé à la patience et à la tolérance.

Et du fond du coeur, avec toute mon amitié !

Enfin bon, n’aie tout de même pas l’intention de créer ton site « Adopte un mec serpent », ou alors je créerai « Adopte une meuf serpent », en y incluant un encart « vos goûts en matière de jeux vidéo » avec 50% de réduction pour les serpents obèses, géants ou nains de confession christiano-judéo-musulmane !
Sans déconner, je me demande comment notre espèce de bipèdes a pu en arriver à un tel degré de vilénie. Ou même disons-le : de connerie sournoise ! Un de ces jours je vais finir par m’installer dans ton vivarium mon ami. Sois prévenu, je prends beaucoup de place car je relève de la catégorie « poids lourds »,mais jamais je n’irai sur un site de rencontres pour obèses. Pour moi quand je vais dans un marché à viande (terme qui pourrait tout à la fois définir les sites de rencontres et la boucherie du quartier), je me dois d’en revenir avec au moins quelques morceaux à cuisiner, de quoi manger le midi et le soir ! Et la clientèle de ces sites ne m’a l’air forcément ni appétissante ni même comestible. Allez, j’ai encore des Sims à laisser crever, je te laisse sur ces mots !

Yace, Vieux grincheux pas si vieux.

Partagez l'article !

A propos de l'auteur

Photo du profil de Yace

Joueur qui balance entre deux âges, plutôt des neiges d'antan que de la dernière averse. Révolté permanent, contestataire patenté, il n'y a que les jeux vidéo et la grammaire française dont j'accepte de suivre à peu près les règles, dans l'ivresse des pixels et des mots.

Laisser un commentaire