Dans sa virée à Los Angeles, LSR découvre aussi bien des gros développeurs chargés de goodies et de promesses que des petits indépendants. Et c’est par le biais d’IndieCade que ces derniers arrivent à avoir suffisamment de publicité pour pouvoir promouvoir leurs titres. Parmi eux, le jeu MARE promet de mêler la technologie de la réalité virtuelle avec un réelle volonté de game design. Voici nos premières impressions.

ME3050708571_2Le principe de MARE est simple, on contrôle un oiseau de métal allant de point de passage en point de passage, avec notre simple coup de tête. A côté de ça une petite famille contrôlée par l’IA sera amenée à vous suivre dans les différents environnements proposés. C’est par ce principe que ce jeu évolue et opposera au joueur des obstacles tout au long de son parcours. La démo permettait de voir aussi des ennemis à détruire par notre héros de plumes, faits d’ombres et d’électricité. Ce qui claque tout d’abord pour notre Retroz national, qui test le jeu casque sur la tête, c’est que l’habillage graphique est réusi. D’ailleurs par moments le titre d’une seule personne de VisionTrick Media fait penser aux productions du studio à l’origine des jeux Ico ou encore The Last Guardian. Les décors sont simples mais avec une direction artistique faisant le travail, renforcée par des effets de « peur des hauteurs ». Et c’est à ce niveau que la réalite virtuelle intervient pour apporter un réel plus à l’expérience. Le point de vue « vol d’oiseau » nous fait sentir au dessus de tout et prêt à tomber au moindre coup de vent dans les ruines ou les plaines. On contemple principalement l’univers à la recherche de qui est cette jeune fille et où elle va.

ME3050708581_2La question se pose alors : est ce que MARE peut être enfin un jeu purement RV qui ne fait pas  » mini jeu à concept minimaliste »? Pour le moment l’espoir est permis. Les mécaniques du casque se greffent au jeu et non l’inverse, mélangeant le ludique et le visuel de manière plutôt intéressante.  L’immersion est totale pour notre testeur de l’extrême qui n’était pas contre continuer l’expérience. Reste à savoir si le jeu peut s’étendre sur la longueur et trouver quelques mécanismes de gameplay supplémentaires pour pouvoir marquer la scène indépendante. Mais pour un développeur unique sur son projet c’est déjà un énorme travail qu’il faut signaler. La rédaction de LSR publiera d’ailleurs prochainement une interview de ce dernier et de ses inspirations sur la conception de MARE, pour le moment uniquement sur PC. Pour le moment la suite du salon est à portée de main, à très bientôt

 

Flbond & Retroz

1 réponse
  1. Toma Überwenig
    Toma Überwenig dit :

    La VR me fait fantasmer depuis un bon moment (en plus j’ai loupé toutes les occasions de l’essayer, donc ça sent l’investissement dans la PS4 VR, je crois…enfin, on verra la taille du bifton à claquer!), mais VR + ambiance à la Ico, là, je suis juste tremblotant d’impatience!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *