Contemplation…

Un bien joli programme, en somme. La transposition des différentes aptitudes de Samus (boule morphing, grappin, missiles) est parfaitement réussie et insère ces éléments dans un univers en trois dimensions ouvert et intrigant. L’espace transcende l’immersion et l’exploration. La jouabilité fluide rend le tout agréable et intuitif, ouvre l’horizon et la verticalité devant le personnage et lui offre des degrés de liberté jusqu’alors inconnus. Le choix d’une vision FPS donne évidemment aux gunfights de Metroid Prime d’autres perspectives de visées et de diagonales. Sans négliger certains passages où l’affichage se remet volontairement dans le plan ou à la troisième personne pour mieux exploiter les mouvements de Samus sous forme sphérique. La gestion de la hauteur et la physique de saut, voilà bien LES points délicats de cette conversion de la série vers un gameplay 3D que Metroid Prime réussit avec les félicitations du jury.

33784-metroid-prime-gamecube-screenshot-on-the-surface-of-tallon

Il faut bien cela pour respecter et transporter les codes de la saga. Car tout y passe, des armures évolutives à la progression non linéaire mais codifiée par le gameplay, en passant par les ascenseurs qui relient entre elles les différentes régions de la planète. On pense ainsi à ce chapitre somptueux dans lequel Samus doit descendre dans les profondeurs fouiller un vaisseau englouti. L’atmosphère y est alors humide, mystérieuse et servie par une ambiance musicale éthérée et relaxante. Généralement, le soft est jalonné de nombreuses et longues phases où l’on ne rencontre pas d’ennemis, mais où l’on prend le temps d’explorer, d’observer, de dénicher, de fouiller, de regarder des décors magnifiques. Bref, de contempler.

metroid-prime-trilogy-screenshot-prime-1

Et, même si cela peut trancher avec la nature nerveuse d’un Metroid, cet aspect ne fait en définitive que sublimer Prime pour lui dessiner un portrait de véritable jeu d’aventure à la première personne, le genre trouvant alors l’un de ses meilleurs représentants. Le titre, très beau encore aujourd’hui, souffre malgré tout d’un rythme parfois ralenti par la nécessité de nombreux allers-retours, mais c’est un écueil inévitable et inhérent à la saga et à ses choix. Et on regrette aussi un manque quantitatif de boss, d’autant plus regrettable que ceux proposés sont carrément savoureux. La narration, quant à elle, se fait surtout par le biais de la lecture assidue des rapports des pirates de l’espace et des chroniques de l’histoire des Chozo, et par le scan de l’environnement, aussi bien des objets et des ruines que de la faune et de la flore.

A retenir

Il est de ces jeux qui marquent une étape fondamentale; Metroid Prime en fait assurément partie. Même si ses successeurs ne sont pas élevés à sa hauteur (quoi que l’épisode Echoes reste très bon), et si la série connaît un creux indéniable depuis quelques années, il aura finalement servi et grandi le FPA et le jeu vidéo plus globalement. Les attentes étaient grandes et craintives: avec son choix de la première personne, Metroid Prime non seulement a répondu aux exigences de ses aïeux, mais leur a également apporté une dimension supplémentaire d’aventure. Beau, long, difficile, profond, vertical, maîtrisé, presque parfait, le titre de Retro Studios est tout simplement incontournable.

Informations sur le jeu

Plateformes : NGC – Wii

Genres : FPS – FPA – Plate-forme

Développeurs : Retro Studios

Éditeurs : Nintendo

Date de sortie : 2003 

Badge Mythique

2 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] qu’il ne fallait pas toucher la statue du roi, non non !). Ado, bien à l’aise dans mon armure du futur trop badass, j’essayais de comprendre ce qu’avaient foutu les Chozos en scannant des messages qu’ils […]

  2. […] comme le meilleur épisode 2D, si ce n’est le plus grand opus tout court avec l’itération Prime? On parle évidemment de Super Metroid, développé par le studio Nintendo R&D 1, jeu qui a […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *