J’ai presque honte d’écrire ce titre, mais what the hell, c’est fait, autant continuer tête basse (en riant dans ma barbe). J’avoue, j’ai pas vu le film en entier, du coup c’est pas très honnête, mais je ne pouvais pas m’empêcher de vous faire partager un fou rire absolu (et nerveux, il faut bien l’avouer). Mortal Kombat: Annihilation rejoint aisément Resident Evil et consorts dans les rangs des adaptations de jeux vidéo foirées, dont toutes les copies devraient être rassemblées pour faire un feu de joie à la gloire de Mario ou autre. Mais là, c’en devient drôle. Tout est cheap et mal foutu, ça pue l’opportunisme. Tiens, j’en profite pour vous demander humblement votre avis : d’après vous, le cinéma devrait-il, oui ou non, rester à jamais à l’écart de ces prédateurs de vie sociale que sont les jeux vidéo ? Et surtout, pourquoi ? J’ai bien mon avis sur la question mais j’aimerais bien connaître le vôtre.

Dans ce cas-ci, le visionnage est bien sûr à éviter, à moins, d’après mon entourage, de vouloir se taper un nanar, ce qui, avouons-le, n’a jamais fait de mal à personne. Promis, la semaine prochaine, je vous trouve un joyau de fanfilm, qu’on s’émerveille tous ensemble. Bisous.

Karrie

1 réponse
  1. Yannou
    Yannou dit :

    Les grosses licences sont des filons pour les réalisateurs peu scrupuleux voulant se faire de la caillasse en surfant sur le succès d’une série et les fans sont déçue au final, ça montre le peu d’intérêt qu’ils ont pour le jeu vidéo.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *