MG1

Megaman oh toi qui a été abandonné par Capcom, rassure toi, ton petit frère prend le relais. En 2013, le papa de la série Megamen  (Keiji Inafune) a inauguré un kickstarter pour pouvoir enfin continuer sur ce qu’il aime faire : le run  shoot. Malheureusement, licence oblige, ce dernier se doit d’inventer un nouveau personnage qui prendra le nom de Mighty n°9. Les screen se succèdent et augurent du meilleur pour la suite: l’attente est là. En parallèle un autre jeu est développé : Azure Striker Gunvolt. C’est également un Megaman Like mais exclusif 3DS et annoncé au Nintendo Direct, et accompagné d’un supplément gratuit : Mighty Gunvolt. C’est ce dernier que nous allons tester, et nous allons essayer de voir s’il vaut son prix.

CROSS OVER MECANIQUE

mg2

Mighty Gunvolt est une volonté de croiser l’univers de Mighty n°9 et Azure Striker Gunvolt, mais avec une petite différence. En effet, tandis que les deux premiers ont des graphismes et un gameplay plus récents, ici on repart dans la tradition du 8 bits. Le seul personnage sélectionnable lors d’une première partie est Mighty N°9, qui donne un premier aperçu de ses capacités qu’on découvrira dans le jeu éponyme à sortir. Le scénario, le sauvetage de l’amour, est clairement dispensable et on fonce directement dans le jeu. Et là, les hommages à la série classique de l’icône bleue sont légions : le début de chaque niveau avec le « ready » clignotant, les commandes du personnage, les mouvements des ennemis, le design sonore,… Le gameplay reprend aussi le même princpie, avec le parcours d’un point A à un point B en utilisant sont arme favorite dans des univers classiques (laboratoire, école, forêt, etc…). Les ennemis sont répartis sur le chemin et il faut anticiper leurs mouvements pour ne pas se retrouver dans une impasse. A chaque fin de niveau, un boss se dresse devant nous, soit sous la forme d’une transformation d’un personnage humanoïde en monstre ou un énorme robot. Il a souvent des mouvements particuliers ou une capacité à tirer des projectiles, dans une phase qui emprunte plus souvent au jeu de réflexes qu’au jeu de plate-formes. Une fois battu on passe au niveau suivant et ainsi de suite. Un principe, un gameplay et des graphismes comme Megaman : tout est parfait? Non il manque une chose, à savoir tout le reste.

DU VIDE

MG3Une chose qui gêne en testant le jeu, c’est sa durée de vie quasi nulle. Oui je sais que c’est un jeu gratuit, mais quand on propose un jeu hommage à Megaman, qui plus est à la série classique, on espère pouvoir retrouver un peu de challenge. Ici, il n’en est rien et les quelques niveaux se traversent en moins de 5 minutes chacun, boss compris. Ces derniers ne sont vraiment pas difficiles à battre et au bout d’une vie perdue, leurs techniques s’apprenant très facilement. On peut recommencer le jeu avec d’autre personnages dont Gunvolt, mais même si l’on commence les niveaux par d’autres endroits, le déroulement global est inchangé et les boss sont également les mêmes. Autre souci en parlant de niveau, si vous connaissez les Megaman, oubliez ce que vous savez. Les niveaux se font dans l’ordre, sans embranchements possibles, et aucune arme n’est à récupérer au final. On peut ne pas réutiliser l’excuse de la gratuité, puisque le studio se permet de proposer un « pack de DLC » à 3 $ avec des nouveaux niveaux, mais tout aussi court que les précédents. Au final un jeu cadeau qui est mieux que rien mais qui n’intéressera pas grand monde à cause de trop gros manque d’intérêt.

Heureusement que le jeu est gratuit, car Mighty Gunvolt fait plutôt penser à une démo technique sortie par erreur. Niveaux courts, jeu dirigiste et difficulté très basse, le titre cross over a beaucoup trop de défauts pour être recommandé. De plus le DLC qui lui est réellement payant n’apporte pas grand chose de plus. Une déception pour un fan des Megaman 8 bits comme votre serviteur.

Flbond

Informations sur le jeu

Plateforme : 3DS

Genre : Plateforme, shoot

Éditeur : Init Creates

Date de sortie : 2015

 

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *